L’été s’annonce particulièrement chaud du côté de la banlieue nord. L’Avenir Sportif de la Marsa connaîtra des changements au niveau de son équipe dirigeante, puisque des élections auront lieu courant juillet. Au niveau du staff technique, il y aura également des changements. Après le licenciement de Karim Dalhoum à la fin de la saison, les destinées de l’équipe première ont été confiées à Taoufik Ben Othman pour une courte période d’intérim.
Maintenant que la saison 2018/2019 s’est clôturée sans que l’équipe ne puisse accéder en Ligue 1, il est judicieux de tirer les enseignements des erreurs commises durant les deux exercices précédents et, surtout, ne pas perdre de temps afin de préparer la prochaine saison.
Pour ce faire, le bureau directeur sortant est entré en contact avec l’entraîneur Maher Guizani qui a une riche expérience en Ligue 2.

Accélérer les choses
Au sein même du bureau directeur sortant, on est conscient qu’en cette période d’intersaison, le facteur temps est important. Une source proche du club nous a confié que les figures de proue de la famille sportive marsoise, qu’il s’agisse d’anciens ou d’actuels responsables du club, se sont mises d’accord sur un point essentiel : les tractations pour la constitution d’une ou deux listes en prévision des prochaines élections ne doivent pas empiéter sur le fonctionnement quotidien du club, notamment les préparatifs en prévision de la prochaine saison. En ce sens, les membres de la famille sportive marsoise aspirent à tomber d’accord au plus vite pour fixer la date de l’assemblée extraordinaire devant se tenir avant la fin de ce mois.
Le bureau directeur sortant est exhorté pour clôturer dans les meilleurs délais le rapport financier. Taoufik Ben Ncib, le président sortant, nous a confié que le rapport financier serait clôturé à la date prévue, le 30 juin 2019, et qu’il serait remis aussitôt au commissaire aux comptes : «Il faudra au moins une semaine au commissaire aux comptes pour faire son travail. Tout doit être finalisé mi-juillet, au plus tard. Nous ne pouvons pas faire mieux».
Cela dit, il faut conclure au plus vite avec Maher Guizani ou tout entraîneur sur qui le choix sera porté pour veiller aux destinées de l’équipe première la saison prochaine. Toutefois, il faut donner des garanties au technicien choisi de sorte que, quel que soit le nom du prochain président du club, la continuité sera assurée. Aux candidats à la présidence de l’ASM, nous citerons Taoufik Ben Nsib et Ahmed Ben Youssef, de se mettre d’accord sur le nom du prochain entraîneur du club. L’objectif est déjà connu : l’accession en Ligue 1.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire