Le ministre a fait valoir, lors de l’entrevue qualifiée de «transparente et de sincère», que les relations de la Tunisie avec les pays du G7 sont stratégiques, basées sur la confiance et le respect mutuels et que la Tunisie a montré sa bonne volonté à tous ses partenaires régionaux et internationaux.


«La démocratie en Tunisie est une question réglée et les prochaines échéances politiques annoncées par le Président de la République représentent une étape vers la consolidation d’un système démocratique solide et durable qui répond aux aspirations du peuple tunisien et garantit ses droits et libertés», a soutenu le ministre des Affaires étrangères, Othman Jerandi, à l’issue d’une rencontre tenue jeudi avec les ambassadeurs des pays du G7, en plus de l’ambassadeur de l’Union européenne.

Le ministre ajoute que les prochaines élections seront organisées à temps et sous la supervision de l’Instance supérieure indépendante pour les élections et seront précédées par un dialogue national sur la base des résultats de la consultation nationale, selon un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères.

Jerandi a passé en revue, à cette occasion, les efforts déployés pour relancer l’économie et jeter les bases d’un nouveau modèle de développement qui répond aux défis actuels et assure une vie digne aux Tunisiens.

Il s’agit, selon lui, de préparer un plan de développement 2023-2025 et une vision de la Tunisie à l’horizon 2035. Sur un autre volet, le chef de la diplomatie tunisienne a évoqué l’état d’avancement des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI), faisant savoir que la Tunisie ambitionne de bénéficier de l’appui de ses partenaires pour parvenir à un accord avec cette institution financière. Le ministre a fait valoir, lors de l’entrevue qualifiée de «transparente et de sincère», que les relations de la Tunisie avec les pays du G7 sont stratégiques, basées sur la confiance et le respect mutuel et que la Tunisie a montré sa bonne volonté à tous ses partenaires régionaux et internationaux.

De leur côté, les ambassadeurs du G7 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, France, Italie, Canada et Royaume-Uni) ont souligné l’importance de poursuivre le dialogue avec les différents acteurs et composantes de la société tunisienne sur les questions politiques et économiques, afin d’assurer un consensus sur les solutions proposées et leur pérennité.

Ils ont renouvelé, à cette occasion, l’engagement de leurs pays à accompagner la Tunisie dans ses négociations avec le FMI, soulignant l’importance de tirer profit des prochaines rencontres avec le Fonds, afin d’annoncer un programme de réformes global, durable et viable que la Tunisie entend entreprendre.

La réunion a été l’occasion de faire des échanges sur un certain nombre de questions d’intérêt commun aux niveaux régional et international, outre le développement du conflit russo-ukrainien. Le ministre a indiqué que la stabilité de la Libye est une responsabilité collective.

Charger plus d'articles
  • La bronchiolite

    Votre enfant âgé de moins de 2 ans souffre d’une toux qui s’accompagne d’une respiration s…
  • Mon premier potager bio

    Vous souhaitez faire votre premier potager, mais vous avez peur de ne pas avoir la main ve…
  • Cantines scolaires: Un droit avorté…

    Suite au retour des enfants sur les bancs de l’école ce mois-ci, plusieurs interrogations …
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire