Le passage en Ligue 1 a donc été validé par les Bardolais. Ça tombe bien, le Stade Tunisien fête ses 74 ans cet été.

Après une saison passée en Ligue 2, les Stadistes retrouvent l’élite, achevant au passage l’exercice sans fausse note, quasiment du début à la fin (phases 1 et 2 du championnat). En roue libre depuis les trois coups de la compétition, l’équipe d’Awadhi, Hanachi et autre Hichem Essifi a survolé le championnat (groupe A et play-off), terminant la joute à la première place après plus d’un «clean sheet», le dernier en date face au CS Korba grâce à un but d’Ahmed Amri. Ce faisant, le classement final reflète assez bien la domination du Stade Tunisien qui caracole depuis le début. En fin de compte, les Tunisois ont creusé l’écart avec leurs poursuivants immédiats, maintenant Gafsa, Korba et la JSK à bonne distance. Passage en Ligue 1 mérité pour un mastodonte qui fêtera cet été (le 7 juillet) ses 74 ans. Et maintenant que ce premier objectif est atteint, le ST devra faire en sorte de ne plus vivre pareille situation à l’avenir. Un club bardé de titres (quatre championnats, six Coupes de Tunisie, une Supercoupe et deux coupes arabe des vainqueurs de coupe) ne peut se permettre de tomber deux fois «en disgrâce» sur une période de six ans (2016 et la saison passée). En Ligue 1, il est donc temps de s’inscrire dans la durée et de revoir ses ambitions à la hausse.

L’OSB marche sur le groupe B

Dans le groupe B maintenant, tout comme le ST en poule A, l’Olympique Sidi Bouzid a fini par composter son billet vers l’élite. Là aussi, l’OSB n’a pas fait les choses à moitié, prenant la compétition par le bon bout et le «taureau par les cornes», comme on dit. Ainsi, après avoir imposé une cadence que n’ont pu tenir ses poursuivants, l’OSB a enfoncé le clou contre Kalaa Sport, portant ainsi son avance à cinq points face à sa victime du jour. L’accession, en alliant le résultat à la manière; l’OSB a eu raison de son dauphin, Kalaa Sport, surclassé (3-0) suite à des réalisations de Aleddine Ben Romdhane, Mohamed Nasri et Lassaad Chaabani. Retour mérité parmi l’élite pour un onze qui retrouve la Ligue 1 six ans après.

La formation de Sidi Bouzid avait quitté la première Ligue à la saison 2016-2017. Ce faisant, avant d’aborder la situation du bas du tableau, notons que le score fleuve enregistré au cours du match EGSG-JSK est forcément sujet à interprétation, alimentant les théories en tout genre et les suspicions. Quand huit buts sont inscrits en 45 minutes, il y a de quoi susciter et piquer la curiosité en rapport avec des paris douteux…

L’AS Marsa retrouve la Ligue 2, le COT tombe en Ligue 3

Passons pour finir à la phase du play-out où les Fatimides de l’EM Mahdia (tout comme auparavant l’ES Radès) ont finalement sauvé leur peau en Ligue 2 après leur victoire face à l’AS Menzel Ennour. Ce faisant, l’équipe de la ville du Damous accompagnera ainsi le Sfax Railways Sports en Ligue régionale Niveau 1 (Ligue 3). Au final, outre le CSHL et le CS Cherbba, relégués de la Ligue 1 vers la Ligue 2, l’AS Mhamdia, l’AS Menzel Ennour, l’Olympique Médenine, le Sfax Railways Sports, le CS Tabarka et le COT sont relégués de la Ligue 2 à la Ligue régionale Niveau 1. Dans le même temps, l’AS Marsa, la JS Omrane, le SC Moknine et l’ES Rogba passent de la Ligue régionale Niveau 1 à la Ligue 2.

crédit photo : © Mokhtar HMIMA
Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire