Faire carrément table rase du gâchis du match aller et se racheter de la plus belle des manières sera sûrement l’intention de toute l’équipe «sang et or», ce soir, face aux Algériens de l’ESSétif. Toutes les conditions de réussite sont, semble-t-il, réunies. 

Les annales du football sont truffées de résultats-surprises survenus dans des matches déséquilibrés où les favoris se font prendre  par des adversaires donnés pour des victimes expiatoires. C’est justement ce dont l’Espérance Sportive de Tunis doit faire gaffe ce soir dans son match  contre l’ESSétif comptant pour le retour des quarts de finale de la Ligue des champions. Il ne faut absolument guère se laisser leurrer par la physionomie de la rencontre aller qui a eu lieu à Alger vendredi dernier et qui s’est terminée sur un score de parité (0-0).

Au-delà du score qu ‘on peut considérer comme positif pour l’Espérance, cette dernière  avait dominé les débats de bout en bout, tout en se permettant le luxe de rater au moins trois buts tout faits en première mi-temps (Ben Romdhane 10e, Eduwo 29e et chaâlali 37e). Ce qui nous a tous permis de conclure  que l’Espérance avait loupé une qualification en demi-finale dès  la manche d’Alger.

L’absence d’opposition notable de la part des Algériens risquerait d’induire en erreur la troupe ‘‘sang et or’’ au point de l’exposer à un néfaste excès de confiance qui pourrait lui causer de sérieux problémes aujourd’hui à Radès.

Victoire impérative 

Il faut savoir que, dans de telles conditions, il se pourrait qu’ il y ait anguille sous roche et qu’ un imprévu renversement de situation se produise et soit susceptible de briser le rêve des supporters espérantistes.

Pour échapper à ce scénario «macabre», il n’y a qu’une seule condition : le sérieux total et l’application du début à la fin du match. Surtout que pour le représentant du football tunisien, seule la victoire le tirera d’affaire.

Tous les scores de parité, autres que celui de zéro à zéro, seront synonymes de bonheur pour l’ESSétif. Ce qui démontre, encore une fois,à quel point le but qui compte double à l’extérieur a sa haute importance.

L’Espérance a les moyens de ses ambitions. Mais tout dépendra de l’enthousiasme et de la détermination de ses joueurs. Chaque bonne occasion créée se doit désormais d’être matérialisée.

Et plus, il y aura de buts marqués par les coéquipiers de Ben Romdhane, mieux ce sera pour ce qui est de l’issue finale du duel de tout à l’heure.

Absence pesante de Bougrine

Comment y parvenir ? Là est toute la question bien que la réponse pourrait être donnée sans équivoque par Radhi Jaïdi lui-même. Il est tenu d’aligner la bonne formation qui fait l’unanimité chez tous les spécialistes. Le coach «sang et or» doit se rendre à l’évidence, comme nous l’avons souligné à maintes reprises, que le fer de lance Mohamed Ali Ben Hammouda, qui n’est autre que le meilleur buteur du championnat (6 buts), doit faire partie du onze titulaire. Et c’est le Nigérian Kingsley Eduwo qui doit être son remplaçant et non pas le contraire.

Ce vrai chasseur de but doit être mis en confiance afin qu’il donne le meilleur de lui-même.

Par ailleurs, le nouveau régisseur Saber Bougrine sera le grand absent de ce rendez-vous à cause de sa blessure musculaire contractée à l’aller et qui nécessite quelques jours d’inactivité. Heureusement que le timonier espérantiste peut compter sur les services de Hamdou El Houni pour le suppléer dans ce rôle délicat, même si Chaâlali et Ben Romdhane ne sont pas de simples récupérateurs. Ces deux internationaux maîtrisent aussi l’art de soutenir inlassablement et efficacement la  ligne avant.

Bref, tout porte à croire qu’avec son esprit professionnel prouvé dans les moments cruciaux, l’Espérance arrive toujours à donner le sourire à ses fans. Espérons que dans cette rencontre, on ne déroge pas à la règle !

Charger plus d'articles
Charger plus par Amor Baccar
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire