Seule la victoire réconciliera les joueurs avec les supporters, déjà mécontents de l’organisation au niveau du stade, lors du match de mercredi, sans compter le résultat.

Les choses ne se sont passées comme l’espéraient les supporters étoilés, mercredi dernier. D’ores et déjà, ils se sont plaints d’une organisation du match pas vraiment à la hauteur. Sur les réseaux sociaux, une frange de supporters mécontents a émis le souhait de voir les choses s’améliorer cet après-midi  face à l’USM.  Par ailleurs, Faouzi Benzarti cherchera à rectifier le tir, car une deuxième défaite d’affilée installerait la crise à Monastir. C’est dire que Lassaâd Jarda et ses joueurs devront s’attendre à un match difficile tout à l’heure

Dhaoui à la place de Msakni ?

Bien que tenu en échec par le CSS mercredi et une première mi-temps à oublier, le coach étoilé ne devra pas chambarder pour autant son onze de départ. En effet, Lassaâd Jarda reconduira les mêmes, à un joueur près.

Apportant une plus-value à l’animation offensive quand il a fait son entrée à la mi-temps à la place d’Iheb Msakni, la logique veut que le milieu offensif Mohamed Dhaoui soit titularisé tout à l’heure. C’est que Msakni n’a pas donné satisfaction durant la première mi-temps, ce qui a motivé son remplacement.

Côté infirmerie, les absences de Naouali et Baayou se prolongeront. Idem pour Aymen Mathlouthi, qui souffre d’une entorse à l’épaule et qui en aura pour  une semaine de repos.

Cela dit, seule la victoire réconciliera les joueurs avec leur public. Les espoirs du coach étoilé portent sur Yassine Amri, joueur de milieu et auteur du but de l’égalisation, lors de la dernière sortie, mais aussi sur Mohamed Dhaoui pour trouver la faille.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire