L’arrêt d’un ascenseur transforme en calvaire le quotidien du personnel médical et paramédical pour qui, il devient difficile et contraignant de monter et descendre les escaliers plusieurs fois par jour afin de se rendre d’un service à un autre.

Equipements de travail indispensables pour le personnel médical et paramédical, les ascenseurs tombent très souvent en panne dans les  hôpitaux. Défectueux et en mauvais état à cause du manque d’entretien et de budget —vous diront les directions de ces établissements—, les ascenseurs qui ne fonctionnement pas donnent du fil à retordre aux médecins, surveillants, infirmiers, brancardiers…pour qui le transfert  de patients, qui nécessitent parfois une intervention opératoire d’urgence, devient un casse-tête. Au cours du mois d’avril 2020, c’est le dysfonctionnement d’un ascenseur qui a causé la mort d’un jeune médecin qui ignorait que ce dernier était défaillant. Badreddine Aloui, qui était de garde,  prévoyait de prendre l’ascenseur pour se rendre quelques étages plus bas afin de consulter un malade admis aux urgences. Il perd tragiquement la vie en faisant une chute fatale dans la cage vide de l’ascenseur sur lequel rien n’indiquait qu’il était en panne.

Le calvaire du personnel médical et paramédical

Malgré la survenue de ce drame et bien que l’ancien ministre de la Santé ait effectué une visite à l’hôpital régional de Jendouba pour vérifier l’état des ascenseurs, le problème du manque d’entretien des ascenseurs défectueux dans les établissements hospitaliers n’a toujours pas été résolu. Dans un récent post relayé sur les réseaux sociaux, une jeune médecin résidente a, de nouveau, soulevé le problème, s’insurgeant contre l’existence d’un ascenseur tombé en panne, la semaine dernière.

Il faut savoir que l’arrêt de ce dernier transforme, automatiquement en calvaire, le quotidien du personnel médical et paramédical pour qui, il devient difficile et contraignant de monter et descendre les escaliers plusieurs fois par jour afin de se rendre d’un service à un autre, outre le fait de devoir transférer les malades de leur chambre au bloc opératoire et vice versa. Aujourd’hui, l’entretien des ascenseurs dans les établissements hospitaliers est une nécessité et même une priorité, voire une urgence.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire