A équidistance de tous les partis politiques, l’association «Zarzis Vision City», présidée par Karima Essefi, fait de son mieux pendant les moments de crise et les bouleversements socioéconomiques pour être utile à ceux qui en ont besoin.

Imbue de patriotisme sans faille et de bénévolat sans limite, l’Association «Zarzis vision city», présidée par Karima Essefi, est l’une des rares associations humanitaires, pour ne pas dire l’unique à Zarzis, qui n’a jamais connu de répit depuis sa création.

A équidistance de tous les partis politiques, elle fait de son mieux pendant les moments de crise et les bouleversements socioéconomiques pour être utile à ceux qui en ont besoin. Avec la collaboration de compatriotes généreux résidant à l’étranger ainsi qu’avec la collecte de dons en nature, l’association marque toujours sa présence lors des festivals, cérémonies et manifestations pacifiques pour donner un coup de main aux organisateurs et fournir des aides comme des équipements médicaux et paramédicaux à l’hôpital régional de la ville, surtout depuis la propagation de la pandémie Covid-19, en mars 2020,  des fournitures scolaires au profit des écoles et des collèges ainsi que des dons d’autre genre durant le mois de Ramadan.

Karima Essefi se rend également, s’il le faut, dans les villages voisins du gouvernorat pour intervenir en faveur des nécessiteux et surtout les malades ou les handicapés d’entre eux pour leur trouver des lits à l’hôpital.  A ce propos, elle a été honorée à Sousse et à Bizerte. Dernièrement, un acte noble et patriotique accompli par Karima Essefi et les membres de l’association a été bien accueilli par les observateurs. Il consistait à livrer des drapeaux nationaux aux administrations qui n’en ont pas, à l’instar de l’arrondissement de Souihel dont la salle des réunions est complètement nue. L’initiative a été bien reçue et saluée.

Charger plus d'articles
Charger plus par Dhaou MAATOUG
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire