Au lieu de traiter leurs affaires rapidement et «battre le fer pendant qu’il est chaud», les jeunes d’aujourd’hui, ainsi que quelques adultes d’ailleurs, laissent traîner les choses et les remettent toujours au lendemain en se disant «demain il fera jour…». Mais comme le temps passe vite, ils se retrouvent, du jour au lendemain, coincés et ne savent plus quoi faire pour s’en sortir. C’est alors la course contre la montre et le recours aux proches pour résoudre leurs problèmes. Le comble, c’est qu’ils réjettent leur nonchalance sur autrui. Aberrant tout de même.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire