Le Club Africain de Adel Sellimi séduit et gagne.

Stade Hamadi-Agrebi de Radès. Temps chaud. Pelouse en bon état. Assistance nombreuse. CA-USM (2-1). Arbitrage d’Oussama Razgallah assisté par Yamen Mallouche et Faouzi Jeridi. Arbitre VAR : Majdi Belhadj Ali. Assistant VAR : Mohamed Mzid. But de Zouheir Dhaouadi (4’), Youssouf Oumarou (57’) et Nader Ghandri (95) sur penalties. Avertissement : Hamza Jelassi.

CA : Seifeddine Charfi, Ghazi Abderrazak, Mohamed Amine Zghada, Taoufik Cherifi, Aziz Gasmi, Larry Azouni (Kassab), Nader Ghandri, Amadou Sabo, Youssef Snana (Zardoum), Zouhaier Dhaouadi (Taoues), Yassine Chamakhi (Hamdi Lâabidi).

USM : Bechir Ben Said, Hichem Baccar, Ousmane Ouattara, Mohamed Saghraoui, Omar Bouraoui, Roger Aholou, Youssuf Oumarou (Chortani), Hamza Jelassi, Haykél Chikhaoui (Driss Mhirsi), Taoufik Addadi (Omrani), Zied Aloui (Hakim Tka).

Au creux de la vague après deux cuisants revers face à l’ESS et au CSS, sans oublier le nul frustrant contre l’EST, le CA devait réagir et émerger de nouveau face à un sérieux client, l’USM de Faouzi Benzarti, dauphin émérite de la compétition. Bourreau des concurrents classiques jusque-là: le CSS, l’Etoile et justement le CA, les Bleus se devaient à leur tour de rattraper le semi-échec contre l’USBG, et donc maximiser enchaîner pour rester dans le sillage du leader ; et qui sait par la suite ce que réserve le destin aux gars du Ribat. La victoire était donc impérative mais attention au fauve blessé qu’est le CA, un géant aux pieds d’argile certes, mais capable de se transcender et faire intervenir le choc psychologique imputable au changement d’entraîneur. Voilà pour l’avant-match. Passons maintenant à l’implacable vérité du terrain et au duel du banc entre Faouzi Benzarti et Adel Sellimi, les deux coachs ayant eu recours à un plan de jeu en 4-3-3. Sur ce, le match démarre sur les chapeaux de roue. 4’ à peine, le CA obtient un coup franc à la limite de la zone de vérité. Zouheir Dhaouadi enveloppe et débloque le score. Le CA annonce la couleur mais le match vient tout juste de commencer. 14’, centre-tir de Dhaouadi mais Ben Said veille au grain. 20’, le ballon circule beaucoup mieux qu’auparavant côté CA. 29’, première action des Bleus avec un tir cadré de Jelassi intercepté par Charfi. Rien à signaler par la suite et on en restera là pour ce premier half. De retour de pause, et après cinq minutes de jeu, une action litigieuse dans la zone de vérité clubiste va interrompre le match durant six minutes, le temps d’y voire plus clair et décréter un penalty pour l’USM que transformera Oumarou. La minute qui suit, le CA repart de l’avant mais la percée de Dhaouadi ne porte pas ses fruits. 70’, Ghandri décoche une frappe qui fuse au-dessus des montants. Vingt minutes plus tard, alors que l’on se dirigeait vers un match nul, Hamdi Lâabidi se fait bousculer en pleine surface. Après le recours à la VAR, le penalty décrété est transformé par Ghandri à la 95’.

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire