Malmené il y a peu par deux cadors et mis sous pression avant le match de l’USM par ses propres supporters, le CA a parfaitement répondu face à un adversaire coriace et accrocheur.

L’équipe d’Adel Sellimi est donc venue à bout de l’outsider ambitieux qu’est l’USM de Faouzi Benzarti. Quatre minutes et quelques secondes : c’est le temps qu’aura mis ce succès clubiste à se dessiner. Le temps pour  Zouheir Dhaouadi de botter un coup franc et d’ajuster la trajectoire du ballon.

Douchés d’entrée, les Usémistes étaient même à deux doigts de couler dix minutes plus tard par un CA enthousiaste et appliqué. Ce qui tranche avec cette production hachée et désordonnée des sorties précédentes. Avec les Zghada, Guesmi, Cherifi, Sabo mais aussi Hamdi Lâabidi et Snana, la jeunesse est enfin au pouvoir.

Nous n’irons pas jusqu’à dire que, désormais, l’arrivée de Adel Sellimi a validé une politique impulsée sur des jeunes à fort potentiel. Mais, après la vague de scepticisme des derniers jours, voir enfin le plateau technique valoriser ses « actif-joueurs» dénote d’une certaine volonté d’adopter une stratégie audacieuse où un bataillon de jeunes, encadrés par les anciens tauliers que sont Dhaouadi, Abderazak, Chamakhi et Ghandri, sont promus sur le devant de la scène avec pour objectif de créer une alchimie, une cohésion d’ensemble et une saine émulation de groupe.

Options audacieuses et payantes

Samedi dernier donc, avec du caractère et de la rage, par moments, les Clubistes ont fini par mettre les Bleus en cage. Pas toujours tout en maîtrise mais l’important, cette fois-ci, est d’avoir réagi après l’égalisation usémiste, même si le penalty accordé a été analysé en long et en large dans toutes ses coutures.

Face aux Bleus, la riposte ou plutôt la réplique clubiste se sentait dans l’intensité avec un Onze nullement touché mais juste troublé par l’égalisation sur penalty litigieux d’Oumarou. Bref, sans pour autant être flamboyant, le CA n’a pas baissé les bras, et sur le terrain cela a suivi. Au final : ce fut, «Jeu, set et presque match », sachant que ça s’est joué sur un fil, un coup de dés.

Relancé aujourd’hui vers la course aux places d’accessit, dans un championnat plus homogène, volet places continentales en jeu, le CA semble maintenant sur la bonne voie après avoir fait craquer l’une des meilleures formations du championnat.

Plus que jamais au CA, cette fois-ci, les avis convergent vers les mêmes enseignements : les options prônées par le staff  sont unanimement louées.

Et là, au vu de l’engagement, l’envie et l’intensité dont sont friands les jeunes pousses clubistes, on ne peut pas dire que le CA a été trompé sur la marchandise !

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire