Ons Jabeur, qui aura émerveillé tout le monde à Madrid puis à Rome, a déçu tout le monde en sortant dès le premier tour à Roland-Garros.

M. Linette, son adversaire, n’était pas plus forte, mais avait mieux joué et avait profité pleinement de cette version «petit régime» de Ons Jabeur. Elle a eu une bonne attitude en revenant de loin et en mettant notre joueuse dos au mur pour la faire sortir du match. De la Ons sobre et imperturbable, on est passé à une Ons nerveuse et approximative dans tous ses coups.

Ce n’est pas la fin du monde, mais c’est une énorme et inconvenante surprise pour les organisateurs du fameux tournoi parisien qui l’attendaient au moins aux quarts de finale. Pour ses fans tunisiens, en premier lieu, c’est une désillusion tout court. Le choc est aussi grand que les espoirs placés en Ons qui débarquait à Roland-Garros en tant que favorite. Et c’est probablement un des points explicatifs de cet échec inattendu, mais en quelque sorte prévisible pour les connaisseurs.

Physiquement, Ons était fatiguée avec déjà un rythme fou depuis Madrid et surtout à Rome où elle a joué des matches exigeants et longs en début d’après-midi.

Et quand son physique ne répond pas, elle ne trouve pas la justesse de son tennis. On l’a trouvée si nerveuse, surtout quand le match commençait à lui échapper en fin du 3e set. Tout ça pour dire que c’est un énorme échec, mais en même temps, c’est très utile pour la suite de la saison. Ons Jabeur a rejoint le gotha des plus grandes joueuses du circuit, c’est une évidence. Mais, à ce palier, il faut être sobre et ne pas céder à la pression ou à la distraction. Sur ce palier, les leçons de tennis ne finissent jamais. Ons Jabeur a commis la même erreur d’il y a un an : après un extraordinaire Wimbledon, elle a chuté au premier tour des JO. C’est à elle et à son staff de bien tirer les leçons de ce revers. La vie, le tennis aussi sont faits de leçons, de moments de joie et de détresse. Ons Jabeur aura le temps de se reposer et d’aborder mieux dans sa tête la saison du gazon.

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire