Le match de cet après-midi face au CSS, virtuellement éliminé de la course au titre, peut profiter aux Etoilés pour ramener un résultat convaincant. Le surpassement dans certaines phases de jeu sera primordial.


L’Etoile Sportive du Sahel aborde son déplacement aujourd’hui à Sfax, pour défier le CSS avec un moral au zénith. Avec 2 victoires d’affilée, il faut maintenir la cadence et aller chercher un bon résultat pour rester collé au second, l’USM. Toutefois ce match ne sera pas une sinécure car l’EST, l’USBG et le CA n’ont pu damer le pion au CSS dans son fief, le bouillonnant Taïeb-Mhiri. L’adversaire, piqué dans son orgueil suite au nul concédé dans le temps additionnel, face au leader espérantiste, va tenter de colmater les brèches. Ainsi Dhaoui, Msakni et consorts doivent profiter de la pression sur l’équipe locale pour tirer leur épingle du jeu. Pour avoir subi un nul frustrant à l’aller à Sousse et gagné à Sfax même, avec un groupe de joueurs différents toutefois, l’an dernier quasiment à pareille date, le coup est jouable. A condition de s’armer de patience. A l’instar de son match laborieux, mais payant face au CA. L’équipe rentrante commence à se stabiliser sur les 2 derniers matchs, ce qui rassure sur le potentiel du groupe à ramener un résultat positif de Sfax.

 Retour des blessés

La cascade de blessures qu’a connue l’ESS, ces derniers mois, est en train de se résorber. Saddam Ben Aziza, Malek Baayou et le capitaine Yassine Chikhaoui ont repris les entraînements au stade Mhamed Maârouf. Même le revenant guinéen Aly Soumah est à l’affiche, aux côtés du Ghanéen Stanley Ampaw. Ce qui va donner une palette de choix au tandem de coachs Gazzah-Zouaghi. Derrière, Ali Jmal prend de l’assurance peu à peu, hormis son raté face à l’USM. Il est inamovible à son poste. En défense, l’arrière droit algérien Houcine Ben Ayada prend enfin ses responsabilités et aide l’équipe à avoir de meilleurs résultats. Mohamed Amine Kechiche, défenseur central, opérationnel malgré sa chute sur la tête, il y a 2 jours, est un gage de stabilité. A moins qu’il ne soit ménagé pour souffler. Abderrazak Bouazra, qui n’a pas fourni une prestation complète face à l’USBG, peut ne pas être reconduit. Au milieu de terrain, l’infatigable Jacques Amour Mbé confirme sa forme du moment et enchaîne les bonnes prestations pour soulager la défense. Son compère, Oussema Abid, ratisse large, semble parfois bien inspiré, mais décoche des tirs sans danger pour l’adversaire, au contraire de ses compères, plus affutés, comme Dhaoui et le joker Aouani qui marquent des points à chaque rencontre. En attaque, Iheb Msakni apporte son expérience dans un moment décisif pour  les «Rouges», aux côtés de Yassine Amri, parfois placé sur le front. Pour la petite histoire, Msakni a marqué dans un match de coupe en 2015 à Sfax… A lui de refaire le coup. A moins que Vinny Bongonga, qui prolonge sa traversée du désert, ou Zinedine Boutméne ne bénéficient d’une chance en or de débuter, malgré des sorties en deçà des attentes. Selon le schéma tactique qui sera mis en place, avec l’option du 3-5-2 à l’extérieur et du choix du turnover, les joueurs suivants devraient débuter : Jmal-Ben Ayada-Kechiche-Bouazra-Ben Aziza-Laouafi-Mbé-Bâayou-Dhaoui-Amri-Msakni.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire