« Les investisseurs maltais expriment leur volonté d’accéder aux marchés africains à travers la Tunisie qui dispose de ports sécurisés, manifestant en même temps leur besoin de sociétés de transport ».

La mission économique organisée par la Conect a réalisé ses objectifs puisque des investisseurs sont déjà parvenus à signer des accords avec leurs homologues maltais dans plusieurs secteurs.

« Le marché maltais a besoin de main-d’œuvre et pourrait absorber jusqu’à 10 mille ouvriers tunisiens, dans le cadre de contrats en règle », a déclaré à la TAP la vice-présidente de Conect-International, Salma Elloumi, en marge d’une visite effectuée par des hommes d’affaires tunisiens au port libre de Malte.

Elloumi estime que la mission économique, organisée par Conect-International, a réalisé ses objectifs puisque des investisseurs sont déjà parvenus à signer des accords avec leurs homologues maltais dans plusieurs secteurs.

Elle a rappelé que les visites sur terrain et les rencontres BtoB organisées avec des firmes internationales implantées à Malte ont permis aux investisseurs tunisiens d’avoir une idée sur les besoins du marché maltais.

Le port libre de Malte, auquel les businessmen tunisiens ont rendu visite, dispose d’une expérience de 30 ans dans le domaine de l’industrie de la manutention. Il constitue l’un des ports les plus dynamiques de la région méditerranéenne. En 2021, il a accueilli 2,97 millions de conteneurs.

« Le marché tunisien offre de grandes opportunités de coopération avec Malte »

Sur la même lancée, le ministre maltais des Affaires étrangères et européennes et du Commerce, Ian Borg, a indiqué que « le marché tunisien offre de grandes opportunités de coopération avec Malte »

Il a affirmé, lors d’une rencontre avec la délégation tunisienne conduite par la Conect au siège de son ministère, la disposition de son département à déployer les efforts nécessaires pour renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays.

« J’espère que cette visite pourra baliser le terrain à de véritables opportunités d’échanges avec les investisseurs et les entreprises maltais, d’autant plus que Malte est devenu un pôle d’excellence pour plusieurs industries », a-t-il ajouté.

Le haut responsable maltais a par ailleurs indiqué que le gouvernement de son pays œuvre à développer de nouveaux secteurs économiques durables, y compris dans les domaines des services financiers et commerciaux, dans un contexte de stabilité politico-socio-économique.

« Malte s’attend à une croissance de 4,2% de son PIB en 2022 contre une moyenne de 2,7% pour l’Union européenne », a-t-il fait remarquer, prévoyant un taux d’inflation de l’ordre de 4,5%, inférieur à celui prévu pour la zone euro (6,1%).

Le directeur général de la société internationale de la logistique (World Logistics Services), Malek Derbel, a affirmé à l’agence TAP l’existence de grandes opportunités d’investissement à Malte dans plusieurs secteurs, à l’instar du transport.

Il a, en outre, souligné que « les investisseurs maltais ont exprimé la volonté d’accéder aux marchés africains à travers la Tunisie qui dispose de ports sécurisés et qu’ils ont ainsi besoin de sociétés de transport ».

Il est à noter que Malte constitue un centre logistique grâce à ses réseaux aérien et maritime avec l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient.

De l’envoyée de TAP Khadija Bousselmi

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire