crédit photo : © Mokhtar HMIMA
Le but victorieux d’Amigrane a permis à l’USM de revenir de loin dans un match où elle a très mal entamé les deux mi-temps. Championnat relancé !

Stade de Monastir, beau temps, public nombreux, bon arbitrage de Melki-l’USM bat l’EST 3-2, buts de Chikhaoui (36’) Aloui (74’)et Amigrane 83’ pour l’USM, El Houni (4’) et Ben Hammouda (46’) pour l’EST
USM : Mehouachi, Mbarki (Bouraoui), Baccar, Watara, Saghraoui, Jelassi, Omarou-Tka (Mhirssi), Chikhaoui, Aloui (Amraoui), Addadi (Amigrane)
EST : Debchi, Mechmoum, Chetti (Ben Hmida), Badrane (Chemmam), Tougai, Coulibaly, Ben Romdhane, El Houni (Eduoh), Bedri (Triki), Iwala (Arfaoui)

Un match inoubliable, sûrement le meilleur de cette petite saison. Cinq buts et des rebondissements sur un match où l’USM a été plus généreuse et moins prétentieuse qu’une EST qui a raté une victoire à cause de la distraction de ses joueurs. L’USM a été hyper-patiente et plus solide à l’image de son entraîneur. A chaque fois où le premier quart d’heure est très mal entamé (un blocage quelque part) par l’USM, l’EST en profite pour marquer le premier but par El Houni puis le deuxième but par Ben Hammouda en seconde période. Et à chaque fois, deux, voire trois occasions faciles se présentent, mais ni Ben Hammouda (poteau et intervention miraculeuse de Mehouachi) ni Ben Romdhane en seconde mi temps n’ont pu tuer le match. C’est que dans le camp monastirien, ils ont trouvé les ressources mentales pour reprendre la maîtrise du jeu grâce à des dédoublements qui aboutissent sur Chikhaoui et  Aloui. En première mi- temps, l’USM a été meilleure après 25’ de jeu, mais Debchi a sauvé ses bois devant Jelassi, Omarou, et après le 2-1 , le gardien de l’EST a sauvé devant Omarou sur tête. Le but de la victoire de l’USM en dit beaucoup sur l’identité de cette équipe : une balle arrêtée bien bottée (spécialité Benzarti) de Mhirisi, remise de Aloui, passe d’Omarou vers Baccar qui centre et Amigrane d’une somptueuse tête loge la balle dans les filets. Une action de toute splendeur !

Ce match pouvait se terminer 3-3 si la balle d’Eduoh n’avait pas effleuré le poteau gauche ( doute sur la position de Ben Hammouda sur cette action !). En tout cas, personne ne méritait de perdre vu le volume du jeu développé de part et d’autre. Si l’on se fie à la solidité mentale et à la générosité, l’USM l’a bien mérité. Deux points seulement la séparent d’une EST qui a perdu plus que les trois points hier. Encore une fois, un match beau à voir et sensationnel entre les deux meilleures équipes du moment. Le championnat est relancé !

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire