«Les personnes ne meurent pas quand on les enterre, elles meurent quand on les oublie».
£A la mémoire de notre très cher et regretté

Mohamed AKOURTAH BEN M’BAREK
(20 juin 2001-20 juin 2019)

Très cher «Hadj», depuis dix-huit ans tu nous as quittés, certes, pour un monde meilleur, mais tu as laissé en nous une tristesse et un chagrin que ni le temps ni les personnes ne peuvent atténuer.
Tu restes indéfiniment présent parmi nous et dans nos cœurs.
Tu es inoubliable, ton amour, ta bonté et tes sacrifices nous manqueront à vie.
Très cher, repose en paix, et que Dieu le Tout-Puissant t’accorde Son infinie Miséricorde et qu’Il nous donne davantage de force pour continuer sans toi.

Ton épouse Fatma, tes enfants : Khadija, Aïcha, Habiba, Radhia, Amira, Néjib, Imed et Mohamed, tes petits-enfants : Yassine, Mohamed Anès, Mohamed Ayoub et Sarah

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse Nécrologie
Charger plus dans Nécrologie

Laisser un commentaire