Nos attaquants ont tout tenté. En vain. Ils sont tombés sur une solide défense botswanaise. Deux balles sur la transversale et un seul point au bout du compte !

Stade de Francistown. Botswana et Tunisie font match nul et vierge. Arbitrage du Comorien Mohamed Athoumani.
Botswana : Phoko, Velaphi, Gaolaolwe, Dilthokwe, Johnson, Ditsele, Kgaswane (Mabaya 55’), Cooper, Seakanyeng (Kgamanyane 62’), Orebonye et Setsile.
Tunisie : Ben Saïd, Abdi, Ifa, Talbi, Maâloul, Laidouni, Ben Romdhane (Ben Slimane 86’), Sliti (Mejbri 90’+1), Jebali (Sassi 46’), Belarbi (Achouri 68’) et Jaziri (Khénissi 68’).     

Voulant rester sur la même lancée et garder la même intensité du jeu qui a marqué la deuxième période du match contre la Guinée Equatoriale, Jalel Kadri a opéré hier cinq changements sur le onze de départ, alignant d’entrée Jaziri, Maâloul, Ifa, Ben Romdhane et Jebali. C’est que, malgré la large victoire remportée devant la Guinée Equatoriale, le sélectionneur national a été vivement critiqué à cause de la petite prestation de la sélection lors de la période initiale.

Hier, notre team national a cherché à faire bonne impression et tenter, dès le départ, de déstabiliser l’adversaire en se montrant entreprenant dès les premières minutes de jeu. A peine deux minutes et voilà le portier botswanais auteur d’une jolie parade devant la forte frappe de Jaziri (2’). Le gardien adverse a dû intervenir trois minutes plus tard pour arrêter un tir de Sliti (5’). Ce dernier s’est montré encore une fois dangereux douze minutes plus tard, mais c’était sans compter sur un portier botswanais sur ses gardes (17’).

Firas Belarbi a lui aussi inquiété le gardien adverse, auteur d’une autre parade pour s’interposer au puissant tir du milieu tunisien (18’). Trois minutes plus tard, le même Belarbi est revenu à la charge, mais a vu son tir repoussé cette fois-ci par la transversale (21’).

Les Botswanais, eux, se sont montrés dangereux une seule fois et Ben Saïd, qui a passé une première mi-temps plutôt tranquille, a été l’auteur d’une jolie parade, dégageant la balle en corner (25’). La suite des débats de la première mi-temps s’est résumée à des tentatives tunisiennes sans réel danger pour une défense botswanaise compacte, créant le surnombre dans sa moitié du terrain à un point qu’il était difficile de se frayer un chemin à l’approche de la zone des 16 mètres. N’empêche, quand une petite fenêtre s’est ouverte devant Issama Jebali à la fin de la première mi-temps, il a raté lamentablement le cadre alors qu’il se trouvait seul face au gardien (45’).

De plus en plus en difficulté…

Si la première mi-temps a été marquée par une domination tunisienne, stérile soit-elle, la seconde a été plutôt équilibrée. C’est que les Botswanais sont sortis un petit peu de leur réserve même s’ils ont continué à jouer le bloc bas. Ils ont réussi quelques accélérations ponctuées par des infiltrations sur les côtés quand l’occasion se présentait. Un joueur botswanais en particulier est allé titiller la défense tunisienne sans vraiment l’inquiéter, Mothusi Johnson. Et ce n’est pas lui qui allait créer la seule occasion nette des locaux de toute la deuxième mi-temps. On jouait la 62’ quand, suite à un coup franc tiré par Velaphi, Ben Saïd monta plus haut que tout le monde, dégagea le ballon et a failli se blesser quand il est tombé sur un joueur adverse. Plus de peur que de mal !

La sortie des Botswanais de leur réserve a donc mis en difficulté notre team national, nos attaquants en particulier, qui avaient de plus en plus de difficulté à créer des occasions, à l’image du tir de Sassi, passé à côté, car il avait du mal à se mettre sur le bon pied, gêné par un défenseur adverse (66’).

A la fin du match, notre sélection nationale s’est créé tout de même deux jolies occasions. D’abord, à la 86’ quand Khénissi se faufila sur la gauche, centra pour Sliti qui reprit au-dessus. Puis, il y a eu cette grosse occasion à l’ultime minute du temps réglementaire, cette belle frappe de Ben Slimane qui s’écrasa sur la transversale (90’).

Malgré tous les efforts de nos attaquants, le but ne venait pas et l’équipe de Tunisie de se contenter de tenir en échec son homologue botswanais. Un bon point en somme même s’il ne reflète pas le volume du jeu développé par les nôtres, en première mi-temps notamment..

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire