Les Aigles de Carthage à la conquête du pays du soleil-levant.

Après avoir corrigé les Black Stars du Ghana (4-1), le Japon prend rendez-vous ce matin à 10h55 avec la Tunisie en finale de la Kirin Cup organisée par les Nippons.

Tombeurs du Ghana donc, les Samourais bleus font forcément figure de favoris pour cette apothéose face aux Aigles de Carthage, quoique la coriace Tunisie soit capable du meilleur quand elle est en pleine possession de ses moyens. Indépendamment du rendement d’ensemble face au Chili, avec à la clé une méritoire et convaincante victoire, la Tunisie aura cette fois  affaire à un onze compétitif qui joue dans son fief, là ou il sera porté à bout de bras par ses fans.

Kubo à surveiller

De prime abord, quatre joueurs se distinguent jusque-là côté Japon et devront donc être surveillés de près par les nôtres, à savoir Yamane Miki, Nitoma Kaoru, Kubo Takefusa et Daizen Maeda.

Aussi, ce qui fait la force de cette équipe nipponne, c’est la profondeur de son banc avec des alternatives fiables et des joueurs rompus au haut niveau. Là, on pense aux Nakayama, Minamino,  Maeda, Endo,  Doan, et autre Ko Itakura. Aussi, au-delà de toute approche tactique, de point de vue valeur intrinsèque et qualités individuelles, le Japon tente souvent sa chance de loin, là ou Doan, Shibasaki, Ueda et Mitoma en particulier excellent à cet exercice. Enfin, volet ossature et tauliers en place, le coach japonais, Hajime Moriyasu, a souvent recours aux mêmes, soit Kawashima, Yamane, Taniguchi, Maya Yoshida (capitaine d’équipe), Ito Hiroki, Endo Wataru, Gaku Shibazaki, Mitoma Kaoru, Doan Ueda et surtout l’ailier Kubo Takefusa, joueur du Real Madrid en prêt du RCD Majorque.

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire