Les films proposés dans le programme du festival cette année proviennent de la France, de l’Italie, Belgique, Liban, Palestine, Sénégal, Grande Bretagne, Espagne, Portugal, Grèce et bien entendu de la Tunisie et ont été produits durant les deux dernières années.

Après le digital imposé par la crise sanitaire, le DocuMed a repris en présentiel, depuis le 15 juin pour se poursuivre jusqu’au 18 du même mois. Dédiée au film documentaire, la manifestation est organisée par l’association Cinéma documentaire tunisien avec le soutien du ministère des affaires culturelles et du centre national du cinéma et de l’image (CNCI).

C’est la Salle Taher Chriaa de la Cinémathèque tunisienne qui abrite les projections gratuites des 16 films sélectionnés dans ce festival dont l’inauguration s’est faite avec les films italiens « Salvo » de Federico Cammarato et « Saura » réalisé par Nicola Zambelli et tourné en Palestine.

Documed, comme le notent ses organisateurs, se veut un espace d’échange entre des cinéastes issus des différentes régions de la Méditerranée et une occasion de mettre en avant le genre documentaire et notamment les créations indépendantes et engagées qui abordent l’actualité dans le contexte méditerranéen.

Les films proposés dans le programme du festival cette année proviennent de la France, de l’Italie, Belgique, Liban, Palestine, Sénégal, Grande Bretagne, Espagne, Portugal, Grèce et bien entendu de la Tunisie et ont été produits durant les deux dernières années.

Voici le reste du programme :

Vendredi 17 juin, à 17h30 :

« Lettre à Nikola » de Hara Kaminara (Belgique/2021/50’)

« Un giorno la notte » de Michele Aiello (Italie/ 2021/68’)

À 19h30 :

« Postponed » d’Ali Chakaroun (Liban/2021/ 23’)

“Heredite” d’Emanuele Gaetano Forte (France/202/59’)

Samedi 18 juin, à 17h30 :

« Écoutez-moi » de Paula Armijo (Espagne/2021/16’)

« Nascondino » de Victoria Fiore (Grande Bretagne/2021/85’)

À 19h30 :

« Dans la vallée » de Marie Le Hir (France/2021/30’)

« Solid » de Marius Vanmalle (France/2021/60’)

 

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire