PERSONNE ne sortira gagnant dans le bras de fer qui oppose l’Ugtt au gouvernement. En effet, le débrayage du secteur public, malgré sa réussite, n’aura abouti à aucun résultat. Le gouvernement campe sur sa position et n’est pas prêt à reculer devant les menaces d’escalade brandies par la Centrale syndicale. Pour le gouvernement, la réussite de cette grève n’est pas synonyme d’une victoire au profit de l’Ugtt.    

Avec un regard glaçant, la Cheffe du gouvernement est plutôt intéressée par la réaction des bailleurs de fonds qui trouvent dans la publication du programme national de réformes, malgré la contestation virulente de l’Ugtt, un acte de courage et un message d’engagement jamais exprimé auparavant. Certes, c’est un choix douloureux pour le gouvernement et un combat que l’Ugtt n’a pas cherché à livrer. On est tous conscients que la détresse des finances publiques a acculé le gouvernement à mettre en œuvre les réformes exigées par le FMI et la BM depuis des années. Le gouvernement Bouden sait aussi qu’il va entrer en zone de turbulences à cause de l’impopularité sociale des mesures entreprises. Mais peut-on pour autant avancer dans ce plan de réformes avec brutalité comme un éléphant dans un magasin de porcelaine ? En esquivant de s’attabler avec les responsables syndicaux à maintes reprises, le gouvernement, au lieu d’impliquer l’Ugtt en tant que partenaire dans ce plan de réformes, a opté pour la fuite en avant. Du coup, même les petites lampées qui vont servir à lubrifier à petites doses les finances publiques risquent de s’évanouir, des crises sociales pointant à l’horizon. La concomitance de ces trous d’air avec la crise politique donnera du fil à retordre au gouvernement. Car à trop charger la barque, elle finira par couler.

Charger plus d'articles
  • Une position inconfortable

    La lettre ouverte adressée au peuple tunisien par Sadok Belaïd, président-coordinateur de …
  • Laissons parler les urnes

    Depuis que le projet de la nouvelle constitution a été publié au Jort, le débat ne cesse d…
  • Séparer le bon grain de l’ivraie

    Cela fait une semaine que le projet de la nouvelle constitution a été remis au Chef de l’E…
Charger plus par Chokri Ben Nessir
Charger plus dans Editorial

Laisser un commentaire