«Sommer Jazz» (terme allemand, sommer signifie «l’été»), est un projet initié par le Goethe-Institut Tunis, né du désir commun du saxophoniste allemand Reiner Witzel et Wassim Benrhouma (contrebassiste, bassiste tunisien) de se retrouver, de nouveau, ensemble sur scène, près d’une décennie après leur rencontre en Tunisie.

En 2013, le hasard a mis Reiner Witzel sur la route l’oncle de Wassim Benrhouma. Ce dernier, en apprenant que Witzel était musicien de jazz, a tout naturellement pensé à le présenter à son neveu. Reiner Witzel est originaire de Dusseldorf, en Allemagne. Voix active sur la scène internationale du jazz depuis de nombreuses années, il a étudié le saxophone à Cologne, puis à New York. Il a été boursier du ministère de la Culture et a été récompensé de plusieurs prix, comme le Hennessy-Jazzwaward. Le musicien a sillonné le monde dans le cadre de ses tournées qui l’ont conduit dans de nombreux festivals de jazz de renommée, notamment à Montreux, New York, Moscou, Odessa, Yaoundé et Montevideo. Sa carrière a été ponctuée par plusieurs rencontres et collaborations avec des musiciens et des groupes de jazz et de pop, comme Dave Liebman, Alex Sipiagin, Richie Beirach, Maceo Parker, Defunkt, Fela Kuti, Roger Cicero, Udo Lindenberg, Third World, «The Supremes» et bien d’autres. En tant que compositeur pour la télévision et le théâtre, il a travaillé pour les chaînes de télévision WDR, ONE, le «Theatre Impossible» et le «Musiktheater Köln». Il enseigne le saxophone aux écoles supérieures de musique de Maastricht, Düsseldorf et Francfort, organise également des festivals de jazz, conseille les fabricants d’instruments et travaille comme photographe.

Wassim Benrhouma est bassiste, contrebassiste, compositeur, arrangeur et enseignant tunisien, il fait partie de la nouvelle génération de musiciens qui font les beaux jours de la scène de jazz tunisienne. Il est également l’un des membres fondateurs du Jazz club de Tunis, association qui vise la promotion de la musique jazz en Tunisie.

Après un premier échange à la Médina entre les deux musiciens, l’alchimie opère et l’envie de jouer ensemble se fait ressentir entre les deux musiciens. C’est ainsi que Wassim invite Reiner à Carthage, dans la salle du célèbre Jazz club de Tunis.

Aujourd’hui, ils sont, de nouveau, réunis grâce au Goethe-Institut et ce «Sommer Jazz» qui a pris l’allure d’une résidence artistique du 13 au 17 juin 2022 à Dar Sébastien à Hammamet. Ils n’étaient pas seuls, mais en compagnie de Hedi Fahem, compositeur et musicien multidisciplinaire tunisien. Guitariste de studio très sollicité, compositeur et directeur artistique pour plusieurs projets musicaux et est également membre fondateur du collectif Aytma et Mohamed Khachnaoui, batteur tunisien, faisant partie de la nouvelle génération de musiciens créateurs de musique tunisienne, et initiateur d’un nouveau mouvement s’inspirant de l’école afro-tunisienne. Le saxophoniste allemand et le trio de musiciens tunisiens, partageant la même passion pour les sonorités jazz et nord-africaines, ont travaillé ensemble sur une œuvre originale.

Bien entendu qui dit résidence, dit restitution, qui se fera à travers une tournée de concerts inédits sur le Grand-Tunis. Deux dates sont prévues: aujourd’hui, 19 juin, à 21h00, au Habibi Tunis et le 21 juin, à 21h00, au Goethe-Institut de Tunis.

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire