A l’approche de l’Aïd, certains produits commencent à disparaître, comme par magie, notamment le sucre qui se fait désirer depuis quelque temps déjà, ou à flamber, comme l’huile végétale qui a connu une ascension vertigineuse et dont les prix s’approchent lentement, mais sûrement de ceux de l’huile d’olive, au grand dam du citoyen lambda.

Les autorités ont beau assurer que la situation est sous contrôle et qu’elles veillent au grain, nous n’en doutons pas. Mais le vécu quotidien est tout autre.

Il faudrait être encore plus vigilant et plus ferme dans l’application de la loi car c’est une bataille de longue haleine.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire