Avec cette canicule tenace, et qui doit encore perdurer, le temps est à la baignade et les plages sont prises d’assaut par les villégiateurs et, surtout, par les baigneurs du dimanche. Ce sont surtout ces derniers qui sont les victimes de leur imprudence et de leur témérité. Pour ne pas avoir à déplorer des noyades —et en plus des précautions élémentaires à prendre—, des maîtres-nageurs (des professionnels et non pas des saisonniers) doivent être mobilisés pour accomplir cette tâche. Ils doivent être bien formés, bien équipés et bien payés pour intervenir dans tous les cas et être en nombre suffisant. La vie humaine mérite bien ces investissements.

Charger plus d'articles
Charger plus par Lilia ELLOUZE
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire