L’ouverture de la 56e édition du Festival international de Carthage avant-hier soir fut assez exceptionnelle avec la montée sur scène pour la première fois de la championne tunisienne, Ons Jabeur, dans un hommage bien émouvant, en présence de la ministre des Affaires culturelles, du ministre de la Jeunesse et des Sports et du directeur du FIC, devant un public qui a été doublement comblé.

Décorée dans la matinée des insignes de Grand officier de l’ordre national du mérite sportif, Ons Jabeur, plébiscitée par ses fans en «la ministre du bonheur» en Tunisie et dans le monde arabe, a exprimé sa grande joie de partager avec tous les Tunisiennes et Tunisiens ce moment tant attendu, celui des retrouvailles.

Emue aux larmes, la championne est arrivée sur la scène du prestigieux théâtre sous les applaudissements des milliers de personnes qui ont crié son nom, allumé des lumières à son honneur et chanté en chœur l’hymne national.

Ons Jabeur a réussi par ses efforts et sa persévérance à bouleverser le public par des mots simples, mais qui viennent du cœur. Le public de Carthage a été comblé par cette surprise qui ne fait que nous conforter dans notre sentiment de fierté nationale.

La jeune femme, intimidée par tant d’amour et de passion, a remercié son public présent et celui qui l’a toujours soutenue ici ou ailleurs.

Charger plus d'articles
Charger plus par Asma DRISSI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire