Andrea Griminelli, grand virtuose de la musique symphonique italienne, pose ses valises à Hammamet dans le cadre de la 56e édition du Festival international de Hammamet (FIH), juste après son passage à El Jem dans la soirée du 17 juillet 2022. L’accueil chaleureux du public présent et une énergie musicale singulière ont garanti un spectacle sonore enveloppant.

Andrea Griminelli s’est produit sur la scène du théâtre mythique plein-air de la ville en compagnie de son orchestre et en présence de l’ambassadeur d’Italie en Tunisie, Lorenzo Fanara. Le spectacle qui est soutenu par l’Institut culturel italien en Tunisie (IICTunisi) est un hommage musical et scénique à Morricone et au cinéma italien, mené à bout avec l’orchestre «Octa Jazz Quartet».

Griminelli, as de la flûte, s’est adonné à la création de divers sons et d’arrangements inédits en collaboration avec son acolyte sur scène le pianiste et l‘arrangeur «Stephano Nenni», qui a une grande connaissance du registre des films et fait partie intégrante de l’univers cinématographique. La musique d’Ennio Morricorne et Nino Rotta n’a pas de secret pour lui.

Des musiques classiques et incontournables du 7e art ont retenti pendant tout le concert : des morceaux comme ceux de «La Dolce Vita», les soundtracks des films de Fellini, «The Godfather», «Les secrets de Sarah», «Un homme est une femme» et un morceau du compositeur italien «Vittorio Monti» n’ont pas laissé de marbre le public. La scène du FIH a rassemblé des mélomanes, cinéphiles passionnés qui se connaissent depuis longtemps et qui sont parvenus à créer ensemble et musicalement autour de leur connaissance du 7e art.

Andrea Griminelli a exprimé son enthousiasme et sa joie d’être parmi les Tunisiens et de les avoir eu comme public. Il considère son premier passage en Tunisie comme étant très agréable et déjà mémorable. L’artiste a beaucoup aimé travailler avec les techniciens tunisiens et les équipes des deux festivals qu’il a enchaînés en 48 heures.

Andrea Griminelli a souvent joué les morceaux de feu Ennio Morricone auparavant ; ce dernier est très célèbre et a bâti sa carrière en travaillant sur pas moins de 500 films internationaux. Griminelli, un des plus célèbres joueurs de flûte dans le monde, a transcendé les mélomanes présents. Le prochain rendez-vous artistique de cette 56e édition se fera avec Wafa Taboubi et sa récente création théâtrale «La dernière».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire