Un devoir de mémoire continue à nourrir ceux qui ont connu Abou Seoud Messadi. Le salon continue à respirer créativité et engagement. Une 25e édition est en cours de préparation, qui aura lieu du 9 au 14 août prochain. La Ville de Tazarka et sa plage recevront, encore une fois, amis, artistes et festivaliers.


L’Association «Le Cercle des amis de l’image» vient d’annoncer la tenue de la 25e édition  du Salon international de la bande dessinée du 9 au 14 août 2022, à Tazarka, au Cap Bon. Les organisateurs prévoient une programmation riche et intense d’expositions, d’ateliers, de performances diverses, de soirées de revitalisation et autres. Cette association éducative et culturelle a défini ses objectifs depuis sa création. Epanouir la créativité artistique chez les enfants et les jeunes en leur proposant des outils de sensibilisation, travailler pour faire de l’image un outil pour l’éducation, la culture et le développement durable, soutenir les artistes spécialistes, contribuer au développement des divers arts de l’image, soutenir les initiatives pour former les institutions spécialisées, organiser des concours et des prix dans les domaines mentionnés, diffuser la culture de l’environnement et du développement durable, basée sur l’image, organiser des séminaires et des ateliers, travailler à assurer la pérennité des manifestations qui ont des objectifs similaires et notamment le Salon international de la bande dessinée de Tazarka, soutenir les efforts publics dans les domaines mentionnés et lier des partenariats avec toutes les institutions et organisations similaires nationales et internationales. Abou Seoud Messadi, cet amoureux de la culture, militant politique depuis les années 70, a choisi de se consacrer à la vie culturelle au début des années 90, et notamment à la vie culturelle de son village natal Tazarka. En 1992, il fonde l’Association des amis du Livre de Tazarka (Alta). Cette association a ainsi concrétisé sur les cinq premières années (1992-1996) plusieurs projets dont une bibliothèque gratuite pour les enfants de Tazarka, appelée Bibliothèque méditerranéenne ou Bibliomed, et annuellement la foire estivale du livre (Kheimet el-kitab) sur la plage de Tazarka et le Café culturel à la maison de la culture Mahmoud-Messadi (soirées théâtrales, musique, tables rondes, ateliers de lecture, critiques littéraires, etc.).

En 1997, est lancé le premier Salon international de la bande dessinée de Tazarka (Sibdt), d’autres ont suivi. En décembre 2015, Abou-Séoud Messadi fonde l’Association Mahmoud Messadi pour la création artistique et culturelle qui a assuré l’organisation du 20e Salon international de la BD de Tazarka. En plus des activités habituelles des salons antérieurs, et afin de promouvoir d’autres formes d’expression artistique et de diversifier encore plus les supports d’animation culturelle, cette 20e édition du Sibdt a organisé la Tente de l’image qui avait pour objectif de promouvoir les formes d’expressions par l’image. Un atelier d’initiation à la photographie et un autre d’initiation au dessin animé ont été ainsi organisés sur la plage de Tazarka tout au long de la durée de ce salon.

En  2017, avec son éternel compagnon de route, Chedly Belkhamsa, et la collaboration de jeunes bénévoles habitués du salon, il crée l’Association du cercle des amis de l’image qui avait, entre autres objectifs, la volonté d’assurer la continuité du Salon international de la bande dessinée avec toutes ses composantes antérieures et de la Tente de l’image dans sa deuxième édition.

Le départ de Abou-Séoud Messadi en 2018 n’a pas freiné cet élan, un devoir de mémoire continue à nourrir ceux qui l’ont connu, le salon continue à respirer créativité et engagement. Une 25e édition est en cours de préparation, la Ville de Tazarka et sa plage recevront, encore une fois, amis, artistes et festivaliers.

Charger plus d'articles
Charger plus par Asma DRISSI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire