Des parfums, du goût, des floraisons magnifiques: les jardins aromatiques font le bonheur de tous. A commencer, bien sûr, par celui des insectes, indispensables pollinisateurs de nos jardins. Il est quasiment impossible d’envisager le potager sans elles, qu’elles soient disposées en carré, en ligne, en bordure ou çà et là au gré des rangs.

En bordure

Non seulement les bordures d’aromatiques sont belles, délimitent vos carrés cultivés, mais elles agissent comme de véritables “attrape-auxiliaires”. Faciles à cueillir par tous, elles mettent en valeur les cultures qu’elles protègent. Même basses, elles forment un efficace brise-vent.

En carré

Le carré d’aromatiques, un classique du potager, est toujours spectaculaire. Cette disposition permet une explosion de couleurs et de parfums, rendant une impression d’abondance. Cependant, se méfier du développement respectif de chaque plante et respecter ses exigences quant à la nature du terrain.

En ligne

Ciboulette, persil, basilic… toutes ces aromatiques, dont on fait grand usage, sont cultivées exactement comme les légumes, c’est-à-dire plantées en ligne. Cette répartition en rangs intercalés au milieu des cultures présente l’avantage de faciliter leur entretien et de former des barrages olfactifs à l’encontre de nombreux ravageurs.

Basilic

Le basilic ou plus exactement les basilics, tant il en existe de variétés différentes, apprécient la chaleur. Leur réserver au mois de mai un emplacement bien ensoleillé, une terre riche et maintenue fraîche. Les basilics réussissent aussi très bien en pot.

Ciboulette

Impossible à rater, la ciboulette aime le soleil et les terres fraîches bien ameublies. Vivace, elle forme rapidement d’importantes touffes aux délicieuses fleurs violettes. L’installer au début du printemps ou en automne.

Menthe

Attention à la menthe, vite envahissante ! L’idéal est de la cultiver en grands pots enterrés aux trois quarts, largement paillés. C’est le meilleur moyen pour que ses racines traçantes ne colonisent pas vos parterres en quelques années seulement.

Persil

A semer au printemps, le persil est délicat à réussir. Une fois cette bisannuelle levée ou plantée, la laisser grainer en fin de saison. Si l’endroit lui convient —terre riche, fraîche et ensoleillée—, elle reviendra spontanément tous les ans.

Romarin

Si le romarin peut vite devenir un arbrisseau aux dimensions importantes dans une bonne terre franche, il déteste les excès d’eau. Cette aromatique vivace se plante en automne, de préférence dans un sol bien drainé, sur butte si nécessaire.

Thym

Le thym aime les conditions extrêmes. Ce petit arbrisseau, originaire des milieux méditerranéens, pousse à l’origine dans des sols très secs, pierreux, abrités. Il préfère être planté au printemps, en évitant une terre trop riche.

Source : https://www.rustica.fr

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Magazine La Presse

Laisser un commentaire