Pour remplacer des dents manquantes ou en raison de la détérioration de la dentition avec le temps, le recours à une prothèse dentaire peut se faire à tout âge. Il existe 3 sortes de prothèses dentaires : la prothèse fixe (couronnes, bridge) , la prothèse amovible complète (appareil amovible en résine) et la prothèse amovible partielle (appareil partiel en résine ou avec un châssis métallique).

Dans tous les cas, une prothèse, au même titre que les dents restantes, doit être correctement nettoyée. En effet, c’est un lieu où s’accumulent les débris alimentaires et les bactéries. Celles-ci peuvent être, non seulement responsables d’infections potentiellement graves, mais aussi de mauvaises odeurs. Par ailleurs, un entretien correct permet de conserver la prothèse en bon état, faute de quoi elle se détériorera plus rapidement et vous devrez la faire refaire. Sachez qu’une prothèse correctement entretenue et contrôlée dure environ une dizaine d’années.

Les grandes règles e l’entretien de votre prothèse

Voici les grandes règles à respecter pour l’entretien de votre prothèse dentaire :

Nettoyez votre prothèse tous les jours. Idéalement, le nettoyage devrait avoir lieu après chaque repas, mais si ce n’est pas possible, il est important d’y consacrer du temps au moins une fois par jour, le soir avant d’aller se coucher.

Le savon de Marseille est un produit doux et adapté pour le nettoyage de votre prothèse. Mettez un peu de savon sur une brosse à dent normale ou mieux, sur une brosse spécifique pour prothèse amovible. Brossez sur les deux faces en insistant sur les zones anfractueuses entre les dents de la prothèse. Rincez soigneusement. Attention : les dentifrices ou la poudre de bicarbonate de sodium sont trop abrasifs pour ce type d’usage !

Procédez au nettoyage de votre prothèse au-dessus d’un lavabo rempli d’eau pour éviter le risque de chute sur le sol pouvant entraîner une fracture de l’appareil. En effet, il arrive fréquemment que la prothèse, rendue glissante par la présence du savon, s’échappe des doigts lors du brossage et tombe. Les solutions adjuvantes (sous forme de poudre, de mousses, de tablettes à dissoudre…) aident à la désagrégation des particules et des dépôts. Ces produits chimiques contiennent de l’eau oxygénée, de l’acide citrique, de l’acide malique ou des dérivés chlorés. Ils contribuent à désinfecter la prothèse. Si vous utilisez ces solutions adjuvantes, respectez scrupuleusement le mode d’emploi.

En principe, l’immersion de la prothèse dans une solution chimique ne doit pas excéder 15 minutes. Or, certaines personnes laissent tremper leur prothèse toute la nuit dans une solution parfois trop concentrée. Le risque ? La résine va se décolorer et devenir blanchâtre, traduisant un vieillissement accéléré du matériau. De plus, les pièces en matière plastique qui servent d’attachement dans les prothèses amovibles sur implants subissent également cette usure chimique. Rincez abondamment votre prothèse à l’eau claire après immersion avant une nouvelle utilisation.

Procédez au nettoyage de votre prothèse dans la salle de bain.  Rappelons que le nettoyage ne doit pas se réduire à un simple trempage dans un verre d’eau additionnée d’une pastille ou d’un liquide désinfectant, parfois placé près du lit, pouvant ainsi entraîner des ingestions malencontreuses chez des personnes très âgées.

Source : https://www.doctissimo.fr

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Magazine La Presse

Laisser un commentaire