Il y a des gens dont le comportement en public est des plus bizzares. Il n’y a qu’à s’asseoir dans un café ou, mieux, utiliser un moyen de transport quelconque, notamment le train, pour voir ce genre de voyageur occuper deux sièges au lieu d’un. D’autres, avec arrogance et suffisance, mettent leurs pieds sur les sièges d’en face, y laissant des traces crasseuses indélébiles. A propos de ces derniers, chez eux ils sont interdits d’utiliser le salon ou même d’y entrer, parce que c’est réservé aux invités. Et puis il y a le gendarme — ou plutôt la gendarmette — qui veille au grain. Du coup, ils reportent courageusement leurs mauvaises manières sur les biens publics.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire