Avec un peu de retard, voilà que l’huile végétale refait sa réapparition, du moins dans le Grand-Tunis. Les autres produits, en rupture de stock, devraient suivre, si ce n’est déjà fait. Ainsi, le citoyen ne devra plus faire le pied de grue et rentrer bredouille, après une longue attente. Il faudrait s’attaquer maintenant, et de toute urgence, aux médicaments. Tout cela en gardant un œil attentif sur les spéculateurs et leurs consorts car ces derniers ne vont pas abandonner si vite et jeter leurs armes. Il faut s’attendre encore à de rudes batailles. Mais rira bien qui rira le dernier.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire