«Jamais deux sans trois», tel semble l’adage de l’Etoile Sportive du Sahel qui rappelle un coach connu et figure de proue du club pour un nouveau bail. Le 3e intermède, mais cette fois à la tête de la première équipe.

Malgré le sérieux et la bonne réputation en tant que joueur et coach de Mkacher, le club donne l’impression de vouloir faire des économies de sous, mais s’évite un saut dans l’inconnu… C’est sans doute la saison des grands retours à Sousse, après celui du président, celui de l’ancien joueur et coach de l’Etoile, qui a fait long feu à l’ESS. Même si le scepticisme parierait, peut-être, sur un court intermède, qui ne tiendra pas plus d’un trimestre avec la valse des entraîneurs chaque saison, ce choix significatif de Mkacher démontre bien la volonté de redonner les clés de la maison Etoile aux anciens cadres de l’équipe durant les décennies fastes 1990 et 2000. Ils seront certainement moins gourmands financièrement et plus patients avec le club.

Palmarès vierge sur le banc

Sans être à l’affiche comme coach-adjoint par le passé sur les bancs de l’ESS ou le CA, Mkacher n’a pas autant brillé malgré sa riche et prolifique carrière, en tant que joueur dans les deux grands clubs tunisiens au poste de défenseur. En tant qu’entraîneur, il n’avait pas la même envergure. Sur le banc de l’ESS, où il à occupé deux fois, par le passé, le poste d’assistant en 2010 et 2014-2015, et étant à l’ombre des premiers entraîneurs. Deux courts intermèdes  tout comme ceux vécus dans les autres clubs, sauf au CS Chebba qu’il a aidé à monter jusqu’à la Ligue 1. Mais il faut croire que l’homme de 2015 est, bien sûr, moins expérimenté que celui de 2022. Il s’est endurci dans les échelons inférieurs du football tunisien et s’est rendu en Arabie saoudite pour exporter son savoir-faire. Aujourd’hui, on lui redonne les clés de la maison, sans doute parce qu’il est prêt à relever le défi, à entendre ses déclarations dans les médias où il assure « venir pour diriger une équipe de l’Etoile digne de ce nom».  Soit comme celle que les fans du club aiment voir.

En étant épaulé par deux anciens défenseurs, qui ont une petite expérience sur le banc de touche, il va devoir faire les meilleurs choix avec le groupe de joueurs dont il dispose et faire preuve d’ambition. Une plus grande stabilité dans le staff technique est désormais requise pour que le club retrouve sa bonne marche sur le plan sportif.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire