Jaziri avoue que la situation est compliquée, mais il y a la volonté de redresser la barre en vue des élections.

La situation matérielle du CAB n’est pas encourageante du tout!

«Oui, tout à fait ! Ce n’est un secret pour personne . L’état des lieux laisse à désirer.  La situation est difficile, voire critique .   

Pourquoi donc avez- vous accepté ce cadeau empoisonné ? 

«Tout d’abord, parce qu’il s’agit d’un devoir à l’égard de mon club, avec lequel j’ai vécu des sensations fortes par le passé quand j’étais dirigeant . Ensuite le fait qu’il y avait une unanimité autour de ma personne m’a davantage encouragé à endosser cette responsabilité qui ne sera pas de tout repos, je vous le concède !   

C’est bien d’avoir une unanimité autour de soi, mais vous a- t- on fait des promesses de soutien ? 

«Oui, bien sûr.  Tout le monde est là pour aider le nouveau comité provisoire dont le but est d’assainir la situation à tous les niveaux et préparer l’assemblée élective dans trois mois . »

Mais qui exactement ce « tout le monde»? 

«Je veux insinuer par là les autorités locales et régionales, notamment, les hommes d’affaires , les sociétés des diverses activités implantées à Bizerte, le public… 

On a fait les mêmes promesses à votre prédécesseur, mais on l’a laissé ramer pratiquement seul avec le vice- président. Vous ne prenez pas de risques à faire confiance aux autres dans pareil cas ? 

« Dans toute entreprise, on court des risques . Seulement au vu de l’engouement de toutes les parties prenantes qui désirent aider le CAB à sortir de la crise , il est permis de garder l’espoir de voir le club résoudre un certain nombre de problèmes. On pense notamment à honorer nos arriérés avec la FTF et, par là même, lever l’interdiction de recrutement . 

Sur le plan purement sportif , bon nombre de joueurs  dont Bangoura, Boudrama et Alaa Dridi, pour ne citer que ceux- là, ont quitté le CAB.  Comment comptez- vous remplacer de tels cadres? 

« Dans l’immédiat, on n’ a pas beaucoup de choix . La première solution est de se tourner vers les espoirs du club . Dans un deuxième temps , nous ferons en sorte  de renforcer  l’effectif avec les moyens qui sont les nôtres. Le démarrage du  championnat est fixé au 30 septembre 2022 . Nous avons six semaines pour nous préparer. L’effectif devra être prêt à s’entraîner dès cette semaine. Nous sommes toujours en contact avec Sami Gafsi, mais si les négociations n’aboutissent pas , nous passerons à d’autres options pour enrôler un nouvel entraîneur pour veiller aux destinées du CAB .

Quel est exactement votre objectif ? 

«Outre la préparation de l’assemblée élective dans de bonnes conditions dans trois mois , on a l’ambition de mettre le CAB sur les rails , les bons pour pouvoir repartir du bon pied . Certes, ce ne sera pas une mission facile, mais nous ne  négligerons aucun effort pour aboutir à nos fins . Les supporters « jaune et noir» apporteront leur soutien inconditionnel comme d’habitude , nous en sommes persuadés.  L’heure est à l’union ! 

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire