Enseignement supérieur | Classement de Shanghaï : Où sont passées les universités tunisiennes ?

L’université de Tunis El Manar, qui était classée entre 901 et 1.000 en 2021, n’apparaît pas dans le nouveau classement. Elle figure, cependant, dans le classement thématique en santé publique, mathématiques, médecine clinique et économie.

Aucune université tunisienne ne figure dans le nouveau classement de Shanghaï des 1.000 meilleures universités du monde, centré sur les activités de recherche en sciences dures, publié récemment.

L’Université de Tunis El Manar, qui était classée entre 901 et 1.000 en 2021, n’apparaît pas dans le nouveau classement. Elle figure, cependant, dans le classement thématique en santé publique, mathématiques, médecine clinique et économie.

L’Université de Sfax, qui était classée entre 801 et 900 en 2018, n’est jamais réapparue depuis dans ce classement. Elle figure, cependant, dans le classement thématique en science et technologie alimentaires.

Ce classement confirme le déclin des universités tunisiennes qui se mesure en particulier en comparant au classement des universités égyptiennes (avec 8 universités classées, dont une entre 301 et 400) ou saoudiennes (avec 7 universités classées, dont deux entre 101 et 150). Il intervient après les résultats très moyens des candidats tunisiens aux concours d’entrée aux grandes écoles françaises.

Le déclin des universités tunisiennes s’inscrit dans le déclin général du système éducatif tunisien. Les élèves et étudiants tunisiens n’apprennent plus, ils bachotent et leurs professeurs n’enseignent plus, ils vendent leurs recettes pour passer des examens dans des cours particuliers dans leurs garages.

Sans éducation, il n’y a pas de salut et sans sciences, il n’y a pas de progrès. Nous n’avons pas encore touché le fond !

A.A.

Laisser un commentaire