L’ancienne directrice du cabinet présidentiel annonce cette semaine la création de son parti politique
Selma Elloumi-Rekik, ancienne directrice du cabinet présidentiel et ancienne présidente de Nida Tounès (faction de Hammamet), a mis les points sur les i hier sur radio Express FM, en déclarant   : «J’ai quitté Nida Tounès. J’annoncerai, au début de la semaine en cours, la création du projet politique que je dirigerai».

Les choses sont maintenant claires. Selma Elloumi souligne encore: «Je ne me considère plus comme nidaïste et je ne suis plus concernée par les factions qui divisent ce parti».

Elle ajoute : «Le pays passe actuellement par une conjoncture difficile appelant le rassemblement de toutes les forces patriotiques démocratiques autour de programmes clairs et précis et non autour de personnes».

Mme Elloumi a également fait savoir qu’elle a déjà entamé «un processus d’unification avec Machrou Tounès. D’autres  partis appartenant à la famille démocratique centriste à l’instar des partis Al Badil et Afek Tounès ainsi que la coalition Qadiroun, sont concernés par le processus d’unification en question».

Et Mme Elloumi de conclure : «Une nouvelle alliance comprenant nombre de partis et de personnalités nationales comme Mahmoud Ben Romdhane et Boujemaâ R’mili sera dévoilée au début de la semaine prochaine (la semaine en cours)».

Elle assure que la présidence de ce nouveau projet politique lui reviendra.

Beaucoup d’observateurs s’interrogent sur le timing choisi par Mme Elloumi pour annoncer qu’elle quitte définitivement Nida Tounès tout en précisant qu’elle n’a jamais soutenu une faction aux dépens d’une autre.

Charger plus d'articles
Charger plus par Abdelkrim DERMECH
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire