Après la dissolution du bloc Jabha (front populaire), la composition des bureaux des commissions parlementaires permanentes et spéciales doit forcément changer selon la règle de représentation proportionnelle. Jabha présidait la commission de la jeunesse, des finances et des personnes ayant un handicap et, est membre des bureaux de 3 commissions permanentes (règlement intérieur, organisation de l’administration et agriculture) et une commission spéciale (commission des affaires des Tunisiens Résidents à l’Etranger TRE). Le bureau de l’ARP est appelé à redistribuer les responsabilités au sein des commissions selon la règle de représentation proportionnelle, sans précision aucune par rapport aux délais. Le bloc front populaire est de facto hors-jeu.

En vertu du règlement intérieur de l’assemblée des représentants du peuple, la commission des finances doit être toujours présidée par l’opposition, et ce dans le but d’exercer son rôle de contrôle sur les deniers publics, l’endettement, la politique financière et monétaire de l’Etat, etc.

Mongi Rahoui, membre du front populaire a présidé la commission des finances pendant 4 sessions parlementaires, après Iyed Dehmani avant qu’il soit nommé ministre chargé des relations avec l’ARP au gouvernement Chahed en août 2016. Si la composition des autres commissions parlementaires doit se conformer à la règle de la représentation proportionnelle, la présidence de la commission des finances doit être absolument confiée à l’opposition parlementaire. Mais qu’est- ce que l’opposition réellement?

L’opposition parlementaire : Critères d’éligibilité

Le bloc désirant faire partie de l’opposition est censé ne pas avoir accordé sa confiance ni avoir fait partie du gouvernement, et doit déposer une déclaration d’opposition auprès de la présidence du parlement qui sera publiée sur le journal officiel relatif aux délibérations de l’ARP conformément à l’article 46 du règlement intérieur.

Le bloc démocrate et le front populaire n’ont pas accordé leur confiance au gouvernement Youssef Chahed (bloc démocrate : 3/5 ont voté contre, front populaire : 14/15 ont voté contre). Par contre, Nidaa Tounes qui se présente actuellement en tant qu’opposition  a voté en faveur du gouvernement actuel avec 60 voix Pour. Mais lors du remaniement ministériel de novembre 2018, Sofiane Toubal, président du bloc Nidaa a annoncé dans un point de presse « la suspension des activités de son bloc aux travaux de la plénière, et le boycott du vote de confiance sur les ministres proposés dans le cadre du remaniement ministériel ».

Charger plus d'articles
Charger plus par Manel DERBELI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire