« Notre équipe nationale a été surprise par le dispositif défensif de l’Angola. Notre adversaire a préconisé une défense renforcée et c’est compréhensible quand on sait que notre sélection n’a perdu aucun de ses trois matches amicaux, outre qu’elle a battu la Croatie, finaliste de la dernière Coupe du Monde. Il est donc tout à fait normal que l’Angola redoute notre équipe nationale.
Le résultat de ce premier match est regrettable d’autant que nos joueurs ont bien entamé le match. Le penalty obtenu par Sliti et magistralement transformé par Msakni est venu au bon moment. Par ailleurs, l’équipe de Tunisie a bien négocié la première mi-temps qu’elle a achevée en prenant l’ascendant sur son adversaire.
Et si nos joueurs ont fait ce qu’il fallait durant la période initiale, ils ont tout gâché après la pause, à commencer par l’erreur impardonnable de Farouk Ben Mustapha. C’est connu dans les abc du football : un gardien de but ne dégage pas un ballon dans l’axe, mais sur les côtés. Puis, notre staff technique national et nos joueurs non plus, n’ont pas fait attention au dangereux Geraldo incorporé en cours de jeu en deuxième mi-temps.
C’est regrettable que l’équipe de Tunisie soit passée à côté d’une victoire. J’espère que nous ne regretterons pas ce faux pas et ces deux points perdus. Je dirais que Msakni et Khazri n’étaient pas au meilleur de leur forme. Sliti n’était pas non plus bien inspiré bien qu’il ait provoqué le penalty. Les accélérations de Sliti, habituellement son point fort, ont constitué sa faiblesse hier et c’est bien dommage ».

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire