Les 4 et 5 octobre à Addis-Abeba : Première conférence panafricaine sur l’intelligence artificielle

C’est dans le nouveau musée des arts et des sciences à Addis-Abeba en Ethiopie que se déroulera la première conférence panafricaine sur l’intelligence artificielle (IA). Ce rendez-vous, qui se tiendra sur deux journées (4 et 5 octobre 2022), réunira des chefs d’État, des ministres, des chercheurs et des experts. L’Institut éthiopien d’intelligence artificielle, en collaboration avec l’Université «Hawk», «Chapa Financial Technologies SC» et «Presight.ai», organise l’événement. La conférence, selon les rapports de l’agence de presse «Eriopian News Agency Ena», a identifié six domaines thématiques comme axes principaux. Il s’agit notamment des services publics, de la cyber-sécurité, de l’agriculture, de la santé publique…

Il est à noter que l’intelligence artificielle est la simulation de l’intelligence humaine. Elle a pour objectif principal d’effectuer diverses tâches via un ordinateur ou un système basé sur une machine. L’intelligence artificielle peut accélérer les processus et réduire le risque d’erreurs qui se produiraient en raison de la nature imparfaite des humains et de l’intelligence humaine. Dans un continent comme l’Afrique, l’utilisation de l’IA peut aider à combattre les effets secondaires du climat, prévenir les maladies et augmenter la productivité. D’après plusieurs experts, le grand avantage de l’intelligence artificielle est la synergie créée entre différents domaines. Si l’IA est appliquée, par exemple, dans l’agriculture, elle peut résoudre le risque de maladies causées par la végétation et la faim. Son application dans le domaine des transports publics peut aider l’économie et créer de nouvelles routes commerciales sur le continent.

PIB au deuxième trimestre 2022 : Une hausse de 2,8%

Les résultats des comptes nationaux trimestriels du deuxième trimestre 2022 montrent que le PIB du produit intérieur brut réel a augmenté à un rythme annuel de 2,8%, après une croissance annuelle de 2,4% enregistrée au premier trimestre 2022. Cependant, par rapport au trimestre précédent, le PIB réel s’est contracté de 1% au cours du deuxième trimestre 2022. La croissance économique a été tirée par le dynamisme des branches de services (+5,2% en rythme annuel), notamment dans les activités d’hébergement-restauration (+42,5%) et celle des transports (+19%).

Dans les industries manufacturières, les industries textiles (+16,4%) et les industries mécaniques et électriques (+6,3%) ont également enregistré une accélération de leur rythme de croissance. En revanche, la dynamique de croissance s’est ralentie dans l’extraction de pétrole et de gaz naturel (-15,7%), la construction (-11,6%), les industries des matériaux de construction (- 6,9%) et les industries chimiques (-2%).

Inauguration : Une nouvelle usine de câbles automobiles

Une nouvelle usine de câbles automobiles appartenant au groupe «Nexans Autoelectric Group», située dans la région de Soliman du gouvernorat de Nabeul, vient d’être inaugurée, récemment, par la ministre de l’Industrie, des Mines et des Energies, Neila Nouira Gonji. Cette unité, d’une valeur de 21 millions d’euros, sera totalement exportatrice. Elle va participer à créer environ 400 postes d’emploi et environ 1.500 indirects dans les prochains mois.

Enda Tamweel : Soutien aux zones économiques défavorisées

Enda Tamweel tient continuellement à étendre sa présence dans les régions et les zones économiques les plus défavorisées et annonce l’ouverture d’une nouvelle agence dans la ville de Sakiet Sidi Youssef relevant du gouvernorat du Kef. Cette nouvelle antenne sera, ainsi, la 5e dans ce gouvernorat. Enda Tamweel porte son réseau à un total de 106 agences, et ce, en dépit d’une conjoncture économique fragile.

Selon un communiqué : «L’expansion du réseau témoigne à la fois de la volonté de l’institution de poursuivre le déploiement de sa stratégie pour l’inclusion financière et sociale des populations vulnérables. Elle illustre également son engagement constant à être au plus près de ses clients pour les servir au mieux. Un gage de proximité et d’amélioration continue de la qualité des services et des prestations fournis».

Cette nouvelle agence Enda Tamweel, située sur une zone frontalière qui pâtit d’une forte marginalisation et connaît un important taux de pauvreté malgré sa vocation agricole, va permettre de créer de nouveaux emplois en élargissant l’accès des micros et petits entrepreneurs aux services financiers avec des procédures simples, rapides et flexibles. D’après Bilel Rezgui, directeur régional Enda Tamweel dans la région Nord-Ouest : «Avec cette nouvelle ouverture et une couverture réseau qui s’étend sur l’ensemble des gouvernorats du pays, Enda Tamweel honore sa promesse d’être une institution de proximité ainsi qu’un acteur de référence dans le développement économique et social du pays. En étendant notre présence dans une zone où le phénomène de la contrebande est fortement répandu, nous aspirons, par la création de nouvelles opportunités d’emploi, à l’endiguer ainsi qu’à minimiser les facteurs poussant nos jeunes à l’exode rural».

Enda Tamweel soutient, aujourd’hui, près de 75.000 clients dans la région du Nord-Ouest, dont la plupart sont actifs en milieu rural. Depuis sa création, Enda Tamweel a servi plus d’un million de clients. Elle a accordé plus de 4,2 millions de prêts pour un montant dépassant les 8.100 millions de dinars.

  • Express

      Association « Green Tech » : Election du comité directeur C’est au siège de la Cham…
  • Express

      Hichem Ben Fadhl : «Des transactions financières à travers les crypto-monnaies» «Le…
  • Express

    « Arab Health » : Du 30 janvier au 2 février 2023 à Dubaï Le Centre de promotion des expor…
Charger plus d'articles
  • Express

      Association « Green Tech » : Election du comité directeur C’est au siège de la Cham…
  • Des faits et des chiffres

      4,7 D’après le site « Medianet » et selon les derniers chiffres dévoilés par les pl…
  • Douja Gharbi, CEO de RedStart Tunisie

    Malgré “l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs et la nouvelle dynamique ins…
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire