«Les bébés sont morts naturellement et il n’y a aucun rapport entre les six décès», affirme la ministre de la Santé par intérim

Dans une déclaration au correspondant de l’agence TAP à Nabeul, la ministre a nié l’existence d’infection ou de contamination pouvant être à l’origine de ces décès.

A l’issue d’une réunion avec les cadres médicaux et paramédicaux au service de néonatalogie à l’hôpital Mohamed-Tlatli, la ministre a précisé que les bébés sont décédés entre les 22 et 24 juin.

Il s’agit, selon la ministre, de quatre bébés prématurés nés entre 6 et 8 mois de grossesse et qui souffraient soit de retard de croissance ou de difficultés respiratoires, ce qui a engendré des complications.

Elle a ajouté que parmi ces nouveau-nés, il y a un bébé qui n’a vécu que deux jours, un autre a vécu plus d’un mois et était hospitalisé tandis que deux autres bébés nés à terme ont été hospitalisés pour insuffisance cardiaque.

La ministre s’est dite attristée par la mort de ces bébés signalant qu’elle a discuté avec certains parents et leur a expliqué ce qui s’est passé.

Par ailleurs, au cours de sa réunion avec les cadres médicaux, paramédicaux et administratifs, Ben Cheikh a souligné que quelques anomalies ont été relevées et seront traitées de manière urgente.

Parmi ces dysfonctionnements, la ministre a cité le manque de médecins spécialistes par rapport au volume de travail et au grand nombre d’accouchements assurant que le service de néonatalogie sera renforcé par des médecins pédiatres dans les plus brefs délais dans le cadre d’une nouvelle répartition des médecins dans la région de Nabeul et à travers de nouveaux recrutements.

Concernant la réception des bébés décédés dans des cartons, la ministre a souligné que le directeur de l’hôpital a nié cette information indiquant que chacun assumera sa responsabilité si cela s’avère vrai.

Par ailleurs et en marge de l’inauguration hier matin du centre El Amal de désintoxication à Jebel El Ouest, la ministre avait précisé que parmi ces bébés, quatre sont nés prématurés tandis que les deux autres cas étaient hospitalisés depuis un mois et suivis par une équipe médicale et paramédicale.

Ben Cheikh a assuré qu’elle ordonnera l’ouverture d’une enquête sur les circonstances de ces décès sans recourir à la création d’une commission d’enquête puisque l’équipe médicale et paramédicale détient, selon elle, toutes les informations nécessaires.

A noter que la directrice régionale de la santé de Nabeul avait souligné hier dans une déclaration à l’agence TAP qu’au cours de ces trois derniers jours six nouveau-nés sont décédés au service de néonatalogie à l’hôpital Mohamed-Tlatli à Nabeul. La responsable a souligné qu’une enquête a été ouverte au niveau régional pour identifier les responsabilités.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire