On ne pouvait espérer mieux comme finale de cette 37e édition du Championnat arabe des clubs champions messieurs. Une belle apothéose pour cette joute arabe qui opposera, tout à l’heure, deux géants de la discipline, l’EST et Ezzamalek.   

Le rideau tombera aujourd’hui sur la 37e édition du Championnat arabe des clubs champions messieurs sur le parquet de la salle d’Hammamet. Ce rendez-vous arabe opposera cet après-midi (17h30) deux grands de la discipline : l’Espérance Sportive de Tunis et Ezzamalek.

Pour rappel, l’EST a composté son billet pour la finale après avoir remporté le derby devant le CA sur le score de 28 à 22. L’autre finaliste, Ezzamalek, s’est qualifié à ce stade ultime de la compétition en venant à bout d’Al Koweït SC (31-25). Comme attendu, la route n’était pas balisée pour l’EST. Le derby tunisien a tenu ses promesses en étant très disputé. En témoigne le score à la mi-temps où l’EST a terminé sur une petite avance (15-12). Un  score qui reflétait l’intensité des débats.

De son côté, Ezzamalek n’a pas eu la tâche facile non plus, même si la logique a fini par prévaloir. Al Koweït SC s’est avéré un adversaire coriace. Par ailleurs, Ezzamalek n’a eu, également, qu’une petite avance à la mi-temps (14-10).

D’habitude, les échéances arabes n’acquièrent pas de grande importance sur le plan sportif, ce qui pousse les organisateurs à les doter de prix alléchants afin d’encourager les grands clubs à y participer. Cette 37e édition du  Championnat arabe des clubs champions messieurs de handball fait exception. En effet, la formation qui remportera le trophée tout à l’heure en début de soirée gagnera une place pour la prochaine édition du Super Globe, qui se tiendra le mois prochain à Dammam en Arabie saoudite, précisément du  18 au 23 octobre 2022.

Ascendant psychologique pour Ezzamalek !

Les pronostics seront interdits pour cette finale qui opposera tout à l’heure deux grands de la discipline du monde arabe, voire du continent africain. Toutefois, Ezzamalek a un tout récent ascendant psychologique, notamment en ce Championnat arabe. En effet, en match d’ouverture, les Cairotes ont battu les « Sang et Or » sur le score de 34 à 28. Heureusement que l’EST s’est rattrapée au second match en battant le Mouloudia d’Alger  (30-22) et a fini par trouver sa vitesse de croisière dans cette joute arabe.

Ezzamalek, lui, a fait un sans faute, en remportant tous ses matches. De ce fait, et au vu du résultat du match d’ouverture qui a opposé les deux finalistes,  Ezzamalek dispose d’un ascendant psychologique par rapport à l’EST. De son côté, l’Espérance a l’avantage de jouer à domicile, même si la rencontre aura lieu à Hammamet.

L’EST pourra compter tout à l’heure sur des joueurs valeureux, Hassen Jemaï notamment, élu homme du match de la demi-finale ou encore son gardien Sfar. Quant à Ezzamalek, il foulera le parquet de la salle d’Hammamet avec son armada de joueurs professionnels,  avec  Hendaoui, gardien de qualité, Lahmar, Shadyou, ou encore la nouvelle recrue, l’Argentin James Parker.

Cela dit, la finale qui opposera tout à l’heure l’EST à Ezzamalek s’annonce aussi indécise que disputée. Outre la rivalité entre ces deux géants du monde arabe et d’Afrique, l’enjeu en vaut la chandelle. Espérantistes et Zamalkaouis fouleront cet après-midi le parquet d’Hammamet avec l’espoir que la route pour Dammam passe par le Cap-bon.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire