Pilier de l’activité agricole en Tunisie du Nord au Sud, et source majeure des exportations agroalimentaires du pays, l’huile d’olive a réalisé, au cours de la saison 2020-2021, des records de production et d’exportation vers des dizaines de pays. Ce qui fait de la Tunisie le deuxième producteur et deuxième exportateur mondial d’huile d’olive derrière l’Union européenne (UE) représentée par l’Espagne. Les performances remarquables du secteur contrastent avec le marasme qui frappe la plupart des autres secteurs du pays.


La filière oléicole s’attend à une campagne marquée par une baisse de 20% de la production par rapport à la saison précédente. D’après l’Office national de l’huile, le volume d’huile produit cette saison pourrait se chiffrer à 200 .000 t pour la saison 2022-2023. Sachant que cette baisse est due essentiellement au manque de pluviométrie, surtout dans les régions du Sud et du Sahel, à la sécheresse et aux vagues de chaleur, et à d’autres facteurs endogènes et exogènes.

Légère baisse des exportations

D’après les statistiques fournies par l’Observatoire national de l’agriculture, le suivi des exportations de l’huile d’olive tunisienne au cours de la campagne 2021/2022 montre que les quantités exportées depuis le début de la campagne à fin janvier 2022 sont de 59,4 mille t contre 62 mille t au cours de la même période de l’année précédente.

La quantité d’huile d’olive vierge extra représente 85% de la quantité totale exportée, dont 15% sont conditionnées, durant la même période de la campagne précédente (2020/2021).

En termes de valeur, la recette des exportations enregistrées est de 620,6 MD à fin janvier 2022 contre 461,5 MD durant la même période de la campagne précédente, d’où une augmentation de 32%. Seuls 18% proviennent des exportations de l’huile d’olive conditionnée.

Le prix moyen de l’huile d’olive durant les trois premiers mois de la campagne 2021/2022 a augmenté de 40% par rapport à la même période de la campagne précédente avec une variation de 21 à 56%.

Une comparaison avec les prix en Espagne, au cours du mois de janvier 2022, montre que le prix de l’huile d’olive vierge extra en vrac exportée par la Tunisie a atteint 10,5 DT/kg (3,2 euros/kg) contre 11,1 DT/kg (3,4 euros/kg).

Le prix moyen à l’export de l’huile d’olive biologique tunisienne enregistré en janvier 2022 est de 3,47 euros/kg contre 3,8 euros/kg pour l’huile biologique espagnole.

Depuis le début de la campagne 2020/21, le prix de l’huile d’olive vierge extra tunisienne en vrac a enregistré un redressement de 32% par rapport à la campagne précédente 2019/20 où le prix a connu une tendance décroissante (19%) tout au long de la période de novembre 2019 à octobre 2020.

Au niveau mondial, depuis novembre 2019, le prix à l’export de l’huile d’olive extra-vierge tunisienne a été aligné avec celui de l’Espagne et de la Grèce. Néanmoins, ce dernier a divergé depuis mai 2021.

Chiffres-clés de la filière

L’huile d’olive assure en moyenne 44% des exportations agricoles et de 3 à 7% des exportations tunisiennes, tous secteurs confondus. La Tunisie exporte vers 50 pays, dont principalement l’UE qui accorde au pays un quota de 56,7 mille t en franchise de droits de douane et qui accapare près de 80% des exportations tunisiennes contre 15% en Amérique du Nord et 5% pour le reste du monde. L’huile d’olive tunisienne a une part de marché de 5% en France. L’essentiel des exportations tunisiennes est assuré par 200 exportateurs et 60 marques.

La Tunisie est arrivée à placer une marque tunisienne, Terra d’Elyssa (du groupe CHO), à la première place au marché canadien, dans le Top 10 aux Etats-Unis et à la troisième place sur le marché français.

Charger plus d'articles
Charger plus par Najoua Hizaoui
Charger plus dans Supplément Economique

Laisser un commentaire