Cet accord s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération avec les établissements d’enseignement supérieur, notamment en matière de diversification des activités éducatives et sociales afin de garantir le bien-être et la protection des enfants.

La ministre de la Famille, de la Femme, de l’Enfance et des Seniors, Amel Belhaj Moussa, a entamé mardi sa visite au gouvernorat de Sfax, par la signature d’un accord de partenariat avec l’université de Sfax, représentée par son président, Abdelwahed Mokni, en vue de mettre en œuvre des programmes communs à l’échelle nationale et régionale.

Cet accord s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération avec les établissements de l’enseignement supérieur, notamment en matière de diversification des activités éducatives et sociales afin de garantir le bien-être et la protection des enfants.

La ministre a précisé qu’en vertu de cet accord, il sera procédé à la consolidation des programmes communs, la création de nouveaux clubs scientifiques, l’amélioration de la qualité des activités dans les établissements de l’enfance et l’échange entre étudiants. Elle a appelé les autres établissements de l’enseignement supérieur à assurer une ouverture sur l’environnement extérieur à travers l’encadrement social, culturel, éducatif sur la base des valeurs de citoyenneté, saluant le rôle de ces établissements dans la mise en œuvre des stratégies nationales en matière de lutte contre l’abandon scolaire et la prévention de la violence à l’égard des femmes et des enfants.

Un programme aux enfants autistes

La ministre de la famille a, dans une déclaration aux médias, annoncé qu’un programme a été consacré pour la première fois aux enfants autistes moyennant une enveloppe de l’ordre de 700 mille dinars qui ciblera d’abord 300 enfants, relevant que ce nombre augmentera après l’évaluation de cette expérience prévue pour l’été prochain.

Evoquant la mendicité des enfants, Moussa a signalé que son département se penche actuellement sur l’élaboration d’un plan national de lutte contre ce phénomène en collaboration avec les ministères concernés, les experts et les associations notant que les grandes lignes de cette stratégie seront annoncées fin décembre 2022.

Au cours de sa visite, la ministre de la Famille a pris connaissance de la qualité des services fournis dans les deux nouveaux jardins d’enfants publics à El Gheriba et El Hancha réalisées dans le cadre du programme des “jardins d’enfants publics” qui vise la création de 30 établissements dans les régions prioritaires.

Elle a inauguré, à cette occasion, le complexe de l’enfance à Menzel Chaker, donné le coup d’envoi de réhabilitation du complexe de l’enfance à Gheriba et visité le centre de protection des personnes âgées à Sfax, soulignant que le nombre des complexes de l’enfance est passé à 10.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire