Les « Sang et Or » ont dominé la compétition.

L’EST a confirmé sa suprématie à l’échelle nationale  en remportant  aisément le championnat par équipes en lutte gréco-romaine et en lutte libre. Après avoir dominé leurs adversaires au cours de la première phase du championnat national, les lutteurs «sang et or» n’ont trouvé aucune difficulté pour frapper fort lors de la phase play off dans les deux styles. En lutte gréco-romaine, l’EST a pris le meilleur sur ses deux adversaires, à savoir l’Association sportive militaire de Tunis (7-3) et Club Sportif Ettadhamen (6-4), et ce, grâce aux belles prestations d’Ayoub Nefzi (55 kg), Skander Missaoui (82 kg), Alaa Ferchichi (72 kg), Solaymen Nasser (67 kg); Wail Selmi ( 82kg) et Radhouane Chebbi (130kg) à la fois lutteur et entraîneur de l’équipe.

Maintenant la Coupe
En lutte libre, l’EST, encadrée par les deux entraîneurs Riadh Jelassi et Fayçal Laatar, a dominé de bout en bout les débats dans toutes les catégories de poids. En effet, composée de très bons lutteurs physiquement et techniquement tels que Ayoub Barraj (79 kg), Mohamed Ben Attia (57 kg), Oussama Guennichi (61 kg ), Walid Kaweche (65 kg), Mohamed Amine Harbaoui (70 kg), Maher Ghanemi (74 kg), Aberrahmen Dridi (86 kg), Amor Raissi (97 kg) et Addouli ( 125 kg), l’équipe de Bab Souika a remporté haut la main les combats l’ayant opposée au stade Sportif de Mornag sur le score sans appel de 9-1 et à l’Association sportive militaire de Tunis (8-2). « Nous avons confirmé nos très bonnes prestations affichées au cours de la première phase du championnat en remportant aisément les débats contre les plus fortes équipes et ce grâce au travail technique bien réalisé par nos entraîneurs. Nous enchaînerons la semaine prochaine par la finale de la coupe de Tunisie », a fait  savoir le président de la section Sports individuels à l’EST, Khélifa Ben Naceur.
Salah KADRI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire