Atuge France: L’esprit entrepreneurial au cœur de la 13e édition d’AT’Venture

Pour la 13e édition d’AT’Venture, Atuge France propose une programmation autour de l’esprit entrepreneurial. La promotion de l’entrepreneuriat tunisien, l’encouragement de la diaspora à investir dans les startup tunisiennes et la création d’un pont d’échange entre les deux rives de la Méditerranée sont les trois fondements de cet évènement, dont l’objectif est de proposer des moments de débats, de favoriser les contacts professionnels et de développer l’esprit d’entreprendre. Au programme, conférences, rencontres et expositions pour découvrir le parcours entrepreneurial des partenaires, la «success-story» et le parrain de l’édition 2022 «Expensya» ainsi que le meilleur pitch de nos porteurs de projets. Le Grand Forum de l’entrepreneuriat tunisien se tient, sous format hybride, le 15 octobre dans les locaux de Sciences Po Paris.

Flat6Labs: Yehia Houry, nommé au poste de «Chief Programs Officer»

«Flat6Labs», la première entreprise d’amorçage et de capital-risque en phase de démarrage de la région Mena, a annoncé la nomination de Yehia Houry au poste de «Chief Programs Officer». Sa nomination et son transfert en Égypte font suite à un parcours réussi de cinq ans en tant que directeur exécutif de «Flat6Labs» en Tunisie. Houry a joué un rôle déterminant dans le lancement de Flat6Labs et de ses activités en Tunisie au cours des dernières années. Dans ses nouvelles fonctions, il travaillera au sein de l’équipe de direction à la planification et à la mise en œuvre de nouveaux programmes et produits pour Flat6Labs à l’échelle mondiale. Houry a rejoint «Flat6Labs» en 2017, avec plus de 15 ans d’expérience dans l’investissement en capital-risque et le soutien aux entrepreneurs de startup axés sur la technologie. Avant «Flat6Labs», il dirigeait des initiatives axées sur la technologie pour l’employabilité et l’entrepreneuriat des jeunes dans une organisation régionale travaillant dans le monde arabe. Tout au long de sa carrière, il a notamment occupé divers rôles dans la recherche, les organisations multilatérales en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient avant de rejoindre la division de la Micro-finance de la Banque mondiale.

«Meta» lance la deuxième phase de son  programme: «Meta Boost» en Tunisie

«Meta» vient d’annoncer le lancement de la deuxième phase de son programme Meta Boost (anciennement dénommé «Boost with Facebook»). Conçu pour accompagner les PME et pour les doter de compétences spécifiques en marketing numérique, ce programme permet de développer la présence en ligne de ces entreprises et de les rendre davantage compétitives à l’ère de l’économie numérique. Déployée en partenariat avec le «Ceed Tunisie», cette nouvelle itération du programme «Meta Boost» vise à soutenir pas moins de 1.500 PME qui sont présentes sur les plateformes «Meta». Cette campagne repose sur l’identification de différentes pistes d’apprentissage, suivie de la mise en place d’une série d’ateliers dédiés. Elle permettra, en outre, d’organiser plusieurs sessions individuelles animées par des experts en marketing numérique et qui sont destinées à former et à accompagner pas moins de 150 propriétaires d’entreprises. Lancée en octobre 2021, la première phase de ce programme a permis de former plus de 1.000 PME. Ce programme a également connu beaucoup de succès auprès des participants, dont près des trois-quarts (74 %) sont basés en dehors de la capitale, à l’heure où la moitié (48 %) d’entre eux sont des femmes.

Afrique: Les enjeux de la transformation digitale des territoires  en débat

Le 6 octobre 2022, les acteurs de la transformation digitale en Afrique, ainsi que les responsables des collectivités territoriales se donnent rendez-vous au Maroc pour l’édition 2022 du «Digital African Tour» (DAT). Organisé par «Cio mag» et placé sous le thème «Villes africaines, comment concilier développement durable, modernisation et innovation», le «DAT Maroc 2022» sera l’occasion d’aborder les problématiques liées à l’urbanisation rationnelle des villes africaines.

En effet, la crise de la pandémie Covid-19 a précipité le basculement, quasi-forcé, vers le numérique. Ce mouvement touche désormais les collectivités territoriales où le digital est de plus en plus au service de la gouvernance, du développement économique local et de la création d’emplois, surtout pour les jeunes. Dans ce cadre, les pays africains ont été amenés à faire le choix du développement de l’Internet mobile à haut débit comme axe stratégique de la connectivité du continent. Il ne s’agit pas d’opposer les infrastructures numériques aux infrastructures physiques, lesquelles sont incontestablement complémentaires, mais en pariant sur le numérique pour anticiper l’insuffisance ou l’absence d’infrastructures, les collectivités font également le pari de la modernité et de l’optimisation des ressources. L’intégration du digital dans les processus de gouvernance a été engagée de façon irréversible pour plus de résilience.
C’est dans ce contexte que le «Digital African Tour» rassemblera les acteurs du numérique, les responsables des collectivités territoriales, ainsi que les gestionnaires des sociétés d’eau et d’électricité pour évoquer, entre autres, les pistes de réflexion pour le développement durable, la modernisation et l’innovation des villes africaines. Le «DAT Maroc 2022» ambitionne de jeter les bases d’un modèle africain des «Smart Cities» sur le continent et ses spécificités. Il s’agira de protéger et valoriser les ressources des territoires, en combinant développement local et innovation, aussi bien pour la gestion des énergies, la gestion des déchets, l’agriculture, la santé, l’éducation et de façon globale, l’administration locale. Le «DAT Maroc 2022» sera donc l’occasion de mieux comprendre les stratégies «smart» mises en place par de grandes villes africaines, comme Benguerir, Berkane, Casablanca au Maroc, Ouagadougou au Burkina Faso, Yamoussoukro, Abidjan en Côte d’Ivoire, Bizerte en Tunisie ou encore Diamniadio au Sénégal. Les clés du succès de ces études de cas  feront l’objet de partage de bonnes pratiques, en vue de faire émerger les meilleurs usages.

Charger plus d'articles
Charger plus par Meriem KHDIMALLAH
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire