Le nouveau-né des festivals en Tunisie démarrera sur les chapeaux de roues le 13 octobre 2022 et se poursuivra sur 2 jours à la Cité de la culture de Tunis. Intitulé et identité graphique décalés annoncent la couleur de ce Festival de l’humour francophone, qui aura lieu dans sa première édition.

Drôlement titré «Normal Enti ?», au moins quatre humoristes français s’empareront de la scène, face au public. A l’affiche, Mr Nouar, Bruno Coppens, Adel Fugazi et le duo Balla Diop-Willy de Rescap’Art. Maintenue en partenariat avec le «Montreux Comedy Festival», l’Ambassade du Sénégal à Tunis, l’Ambassade de France à Tunis et la Délégation Générale de Wallonie-Bruxelles Tunis, l’édition fête l’humour francophone. L’objectif du festival est de s’ouvrir sur le monde et sur des cultures variées à travers la francophonie et de le faire à travers l’humour sur scène. Un moyen, parmi d’autres, de pousser à la réflexion, d’interroger l’existence de la francophonie, sa pérennité et sa richesse culturelle.  Ce rendez-vous de l’Humour francophone programme pour ses conviés une masterclass sur «Le rôle de l’humour et du rire» présentée par Bruno Coppens, et une table ronde autour de «l’humour», organisée en partenariat avec l’Union des Ecrivains Tunisiens.

Dans une conférence de presse, Mohamed Aissaoui, président de l’Alliance française de Tunis, revient sur les rôles majeurs que tient l’AFT dans l’éducation francophone en premier lieu, et ce, à travers ses cours, ses examens et ses certifications agréés, mis à la disposition de tout adhérent pendant l’année et l’accès à la médiathèque. Et en second lieu, l’AFT mise également sur la culture d’où l’organisation de ce festival, entre autres accomplissements à vocation culturelle. Elle a déjà fixé quatre rendez-vous culturels par an : le «Cinémana», organisé récemment à la Cité de la culture, autour du cinéma, un deuxième rendez-vous avec le livre africain, un troisième plus généraliste avec «Les amis du Belvédère» et ce nouveau-né intitulé «Normal Enti ?», consacré à l’humour francophone. «Nous tenons à ce que la langue française s’intègre dans la culture locale et à ce qu’elle se mêle au dialecte tunisien. C’est une manière de la démystifier et de lui permettre de reprendre sa place, sans populisme et sans aucun complexe», cite Mohamed Aissaoui, en commentant l’intitulé du festival «Normal Enti ?», expression purement tunisienne répandue.

Faycel Mezhoudi, directeur de l’AFT, souligne cette volonté de créer la réflexion autour de l’humour à travers ce festival, qui sera désormais annuel. L’AFT est une fusion des cultures francophones valorisées. La masterclass tenue par Bruno Coppens se tiendra à la Faculté des Lettres de La Manouba. Le public aura droit pendant la première soirée, à deux spectacles tenus successivement par Mr Nouar et Bruno Coppens, spécialiste belge de l’humour. La seconde accueillera Adel Fugazi et le duo Balla Diop et Willy. La 2e édition aura lieu en mars 2023, simultanément avec «La Semaine de la Francophonie».

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire