2.496,1

La balance commerciale alimentaire a enregistré, à fin septembre 2022, un déficit de 2.496,1 MD contre un déficit de 1.556,3 MD durant la même période de l’année précédente, a indiqué récemment l’Onagri. Le taux de couverture a reculé à 62,4% en 2022, contre 67,2% en 2021. Ce déficit est causé par l’accroissement du rythme des importations des céréales (+45,5%), des huiles végétales (+125,6%), du sucre (+99,8%) et des tourteaux de soja (+99,5%), malgré la hausse des exportations de l’huile d’olive (+31,8%). En termes de valeur, les exportations alimentaires ont enregistré une hausse de 29,8% et les importations ont augmenté de 39,9%. D’après la même source, le prix moyen de l’huile d’olive a connu une nette amélioration (10,78 dinars /kg) enregistrant une hausse de 32,0% par rapport à l’année précédente. Le prix du blé dur a enregistré une hausse de 88,5% par rapport à l’année dernière. Pour ce qui est des prix des autres produits céréaliers (blé tendre, orge et maïs), ils ont enregistré une hausse variant entre 43% et 62%.

200.000

Selon l’Office national de l’huile, la production d’huile d’olive devrait s’établir à 200.000 t en 2022-2023. Le volume annoncé enregistrera un recul de 16 % par rapport au stock de 240.000 t obtenu au cours de la campagne précédente, soit en baisse de 22 % par rapport à la moyenne de production quinquennale évaluée à 257.000 t entre 2016 et 2021. Cette baisse est expliquée par le manque de précipitations observé dans le centre et le sud du pays qui concentrent tous deux environ 75 % des plantations d’oliviers, mais aussi des vagues de chaleur qui touchent tout le pays. En ce qui concerne le bilan provisoire de la saison 2021-2022, les expéditions de la filière tunisienne ont concerné 184.000 t d’huile d’une valeur de 1,9 milliard de dinars, à fin août 2022. Il est à préciser que les vergers d’oliviers occupent 33 % des superficies cultivées, soit environ 1,8 million d’hectares. La région de Sfax constitue la principale zone de production d’olives concentrant à elle seule 33 % des plantations.

100.000

Un décret présidentiel a été publié au dernier Journal officiel sanctionnant les banques et les établissements financiers qui imposent un taux d’intérêt élevé. En vertu de ce décret, une amende financière comprise entre 30 mille et 100.000 dinars sera infligée à quiconque accorde un prêt à un taux d’intérêt élevé ou un financement à un taux de profit élevé. Le décret définit le taux d’intérêt composé comme toute opération de financement confiée à un taux de profit effectif total supérieur, lors de l’attribution du financement, au taux de profit réel appliqué au cours du semestre précédent par les banques et établissements financiers. Ce décret s’applique, aussi, à la finance islamique, concernant les crédits à taux élevés.

450.000

Abderrazak Houas, porte-parole de l’Association nationale des petites et moyennes entreprises, indique que 450.000 personnes sont recherchées dans des affaires de chèques sans provision. 7 mille personnes sont actuellement incarcérées pour le même délit, alors que 952.000 affaires de litiges commerciaux sont instruites, a-t-il détaillé. La moyenne d’âge des personnes emprisonnées pour chèques sans provision va de 23 à 73 ans. Houas a également affirmé que 2,1 millions de chèques sans provisions ont été recensés par les tribunaux durant les six premiers mois de l’année en cours. A chaque audience de tribunal, le juge examine près de 1.300 affaires de chèques sans provision. Aussi, près de 140 mille petites ou moyennes entreprises ont fait faillite, 55 mille sont en voie d’être déclarées dans cette situation extrême, cependant que 42.000 se trouvent en situation de redressement judiciaire.

2,1

Selon le dernier rapport biennal sur l’industrie mondiale de l’énergie solaire hors réseau, les ventes de systèmes solaires domestiques à panneau unique (SHS) ont augmenté de 10 %, l’année dernière, par rapport aux creux induits par le Covid en 2020 pour contribuer de 2,1 milliards de dollars à un marché mondial d’une valeur de 2,8 milliards de dollars en 2021. D’après ce même rapport, les ventes d’appareils électroménagers, principalement de téléviseurs en Afrique et de ventilateurs en Asie du Sud, n’ont pas encore rebondi après la pandémie. En termes de financement, environ 72 % du soutien total obtenu à ce jour pour les entreprises solaires hors réseau « affiliées » qui soumettent leurs chiffres à Gogla sont allés à seulement sept entreprises, selon le rapport, avec 26 % partagés entre 150 autres entreprises.

  • Des faits et des chiffres

    20 Selon un communiqué publié récemment par le ministère de l’Emploi et de la Formation pr…
  • Des faits et des chiffres

      290 Plus de 290 infractions économiques ont été relevées par les services de contrô…
  • Des faits et des chiffres

      10% D’après l’article 24 de la loi de finances 2023, les droits de douane sur les é…
Charger plus d'articles
  • Express

      Amen Bank : Le produit net bancaire a atteint 490,6 millions de dinars Au 31 décemb…
  • Express

      Foire Internationale de Gabès — 25-27 janvier : Salon international du pétrole, du …
  • Ils ont dit…

    Yassine Gouia, président de l’Organisation nationale des entrepreneurs «L’autorité de tute…
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire