Les autorités serbes séquestrent à l’aéroport de Belgrade une soixantaine de Tunisiens en provenance de Turquie. Ces arrestations abusives qui ont pour objectif de contrecarrer l’immigration irrégulière ont enfreint un principe de solidarité bilatéral. Il est vrai que le corridor Istanbul-Belgrade offre aux Tunisiens l’accès au sol européen sans visa. Toutefois, les autorités serbes qui ont décidé d’imposer le visa aux Tunisiens semblent oublier ce que la Tunisie a fait pour les Serbes. Les Tunisiens eux-mêmes ne savent pas pourquoi la Serbie était sans visa pour eux. La raison est simple: la Tunisie a été un pays d’accueil pour les réfugiés serbes. C’est une page inconnue de l’histoire serbe en Tunisie qu’on ouvre aujourd’hui. Une page pleine de douleurs mais aussi empreinte d’amour, d’hospitalité et de solidarité. En effet, la Tunisie restera à jamais gravée dans l’histoire serbe comme l’un des facteurs principaux qui ont contribué à ce que l’armée et les réfugiés serbes se rétablissent et survivent. Il y avait sur le sol de notre pays des soldats serbes mais aussi des réfugiés,  des vieux, des femmes, des jeunes filles, des jeunes hommes et des enfants. En effet, notre pays a accueilli 13.000 serbes, dont 5.000 ont séjourné à Bizerte (un habitant sur cinq à Bizerte était serbe entre 1915 et 1919). De plus, 3.226 soldats et un nombre inconnu de civils serbes sont décédés sur le sol tunisien dont 1.800 inhumés au cimetière militaire serbe de Menzel Bourguiba (Ferryville). Un ossuaire fut inauguré en 1920 à la mémoire des Serbes.

A leur arrivée, les Tunisiens sont allés à leur rencontre, en musique et aux exclamations « Vive les Serbes !». Lorsqu’ils ont débarqué, ils ont été accueillis par toute la ville de Bizerte. Les Tunisiens portaient tous des gâteaux, du pain, des fleurs, des bonbons et différents fruits du Sud. Toutes ces personnes ont bénéficié de l’hospitalité des Tunisiens. C’est la raison pour laquelle les Tunisiens étaient dispensés de visa pour leur entrée en Serbie. Mais quand on voit que les autorités serbes se retournent contre ce principe, on ne peut qu’applaudir la générosité et l’hospitalité d’un peuple qui restera grand malgré les vicissitudes des temps. Car avant eux, nous avons accueilli des Russes, des Espagnols, des Juifs, des Algériens et des Palestiniens. Il n’empêche, il est ahurissant de voir les Serbes incapables de supporter la présence sur leur sol de quelques dizaines de Tunisiens. Nos ancêtres avaient pourtant acclamé « Vive les Serbes !»

  • Le silence est un choix

    Contre vents et marées, le second tour des législatives a eu lieu. Certes, le taux de part…
  • Des revendications légitimes, mais…

      On ne se lassera jamais, contrairement à plusieurs autres parties, sources ou analy…
  • Chacun pour soi

      DANS la crise, les valeurs de solidarité, d’altruisme, de charité et d’entraide se …
Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri Ben Nessir
Charger plus dans Editorial

Laisser un commentaire