Après la pandémie historique du Covid-19 que tout le monde a subie en 2020-2021 et qui n’a malheureusement pas dit son dernier mot, la santé est devenue une préoccupation majeure et suscite au quotidien de multiples questions auxquelles il n’est pas facile, parfois, de trouver des réponses pertinentes. Partant de ce constat et de cette obligation, le jeune médecin résident en chirurgie cardiovasculaire, Houcine Horchani, s’est lancé dans l’aventure de créer un magazine de santé qui se fonde sur une information de qualité, validée scientifiquement et accessible. Pour lui, avant d’être une simple plateforme de santé, Tbibrouhek est avant tout un outil pour être proche du Tunisien et réussir même à aborder des sujets tabous dans la société tunisienne. Entretien.

Comment avez-vous eu l’idée de lancer ce projet et en quoi consiste-t-il ?

Tbibrouhek.tn est un magazine de santé en ligne pour les Tunisiens, toutes catégories confondues. Il vulgarise l’information médicale pour qu’elle soit claire et comprise par tout le monde. L’idée m’est venue devant l’absence en Tunisie d’une plateforme de santé avec des informations vérifiées et surtout destinées à la population tunisienne dans un monde de plus en plus connecté et digitalisé.

Cette réalité se confirme avec l’avènement de la pandémie du Covid-19 qui a mis le digital au-devant de la scène. Et étant donné que la santé est devenue la préoccupation première de la majorité des Tunisiens, il serait utile de créer une plateforme qui rend l’information médicale accessible. C’est dans cet esprit que ce projet est né.

S’agit-il d’un magazine dédié à la santé connectée ?

Non, Tbibrouhek n’est pas un magazine dédié à la santé connectée même si on en parle souvent dans nos articles. La santé connectée consiste en l’utilisation des nouvelles technologies pour améliorer la santé en facilitant l’accès aux soins et en permettant à leurs utilisateurs une prise en charge personnalisée en matière de prévention ou de soins médicaux.

Plus loin que cela, Tbibrouhek est une plateforme qui traite de la santé dans sa nature technique et spécialisée, dans le double but de sa conservation et de son perfectionnement, tout en offrant au citoyen une information pertinente et adaptée, rédigée par des professionnels de la santé.

Quelles stratégies avez-vous adoptées pour vous positionner sur le marché, à l’heure où la presse électronique a pris une certaine prolifération au point que les sites électroniques ont atteint des centaines en Tunisie, loin devant les titres de la presse traditionnelle ?

La stratégie que nous avons adoptée est simple : être proche du Tunisien et être rigoureux sur l’information que nous partageons.

Cela passe par un contenu dont le vocabulaire est accessible à tous, mais écrit et vérifié par des médecins de différentes spécialités, surtout que nous abordons un thème sensible qu’est la santé. Par ailleurs, nos articles sont rédigés en français et en arabe, ce qui nous ouvre aux publics maghrébin et arabe qui partagent avec nous des traditions et une histoire commune; et qui dit histoire commune, dit aussi problèmes de santé communs.

Quelles sont les principales difficultés rencontrées ?

Les difficultés rencontrées relèvent surtout de questions budgétaires vu que Tbibrouhek est un projet autofinancé. Pour agrandir ce projet, le développer et aller vers de nouveaux concepts, tels que des capsules vidéo ou des animations, un budget supplémentaire via des publicitaires ou des partenaires est nécessaire. Tout ceci pour faciliter encore plus la transmission de l’information et passer un nouveau palier au sein du magazine.

Ce qui différencie Tbibrouhek des autres magazines ?

Tbibrouhek est un magazine de santé en ligne tunisien pour les Tunisiens. Nous développons des messages de prévention et de sensibilisation sur divers sujets.

Sur le site Tbibrouhek.tn, vous trouverez cinq rubriques qui sont : Santé, Nutrition, Psychologie, Sexualité et fiches pratiques. Chaque rubrique contient des articles parlant de thèmes divers, tels que la prévention des cancers, la santé mentale, les bienfaits de chaque nutriment, la prévention contre les infections sexuellement transmissibles (IST). Tbibrouhek aborde aussi des sujets tabous en société, tels que la dysfonction érectile, le vaginisme, l’avortement, la baisse du désir sexuel, etc. Il guide une personne en cas d’interruption volontaire de la grossesse ou en cas de dépistage d’une IST.

Et le fait qu’ils soient écrits par des professionnels de la santé fait que les thèmes abordés proviennent du vécu et de la pratique des médecins collaborant avec Tbibrouhek. Tout cela rend Tbibrouhek.tn unique en son genre.

Est-il nécessaire que le digital doit s’intégrer, aujourd’hui, dans nos entreprises ?

Le digital est source de transparence de l’entreprise et ses partenaires. Il est, aussi, source de diminution des charges et de rapidité des services et de lutte efficace contre la corruption.

En effet, la digitalisation permet aux entreprises de mieux comprendre les clients et leurs besoins.

Elle permet d’obtenir à la fois une segmentation plus fine et une géolocalisation plus précise, ce qui permettra aux entreprises d’apporter des offres personnalisées à ses clients. Donc, oui, devant tous ces avantages, il est réellement nécessaire d’intégrer le digital dans toutes nos entreprises.

Est-ce que l’entrepreneuriat est une solution efficace pour sortir des crises économiques et faire face au chômage ?

Oui, j’en ai la certitude. Les idées ne manquent pas et la volonté des jeunes aussi. Cependant, il faut faire en sorte de faciliter les procédures administratives pour que les projets puissent évoluer et s’agrandir ou encore pour pouvoir faciliter aux jeunes la création de start-up. Les décideurs doivent croire en la jeunesse de ce pays qui a besoin d’un grand coup de pouce. Mais ce n’est pas suffisant.

L’Etat doit jouer son rôle de régulateur et d’incitateur en vue de supprimer les nombreux obstacles devant les jeunes entrepreneurs et pour l’éclosion d’idées innovantes.

Pour 2023, ce qui est important pour vous, c’est… ?

Pour Tbibrouhek, ce qui est important est que ce magazine touche encore plus de personnes, qu’il devienne une référence en Tunisie et que la famille Tbibrouhek s’agrandisse avec des nouveautés, tout cela dans le but d’apporter une information sûre et accessible aux Tunisiens. Nous voulons élargir notre réseau de médecins collaborateurs et enrichir la plateforme, en plus des articles, par d’autres moyens de diffusion de l’information médicale tels que des vidéos, une radio sur le Net dédiée à la santé des Tunisiens et du monde arabe.

Charger plus d'articles
Charger plus par Meriem KHDIMALLAH
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire