Selon les premiers éléments de l’enquête, un lien a été établi entre les deux attaques terroristes de Tunis, a fait savoir, vendredi, le porte-parole du pôle judicaire de lutte contre le terrorisme, Sofien Sliti, laissant entendre que les deux Kamikazes auraient entretenu un lien.

Joint au téléphone par la TAP, Sliti a indiqué que l’auteur de l’attentat-suicide à l’Avenue de France n’est pas encore identifié, dans l’attente des résultats des tests ADN.

Sliti a affirmé jeudi que les investigations entamées au sujet des deux opérations terroristes, ont permis d’identifier l’individu qui s’est fait exploser à proximité de la porte arrière des locaux de la Direction de la Police judiciaire d’El-Gorjani. Il s’est, toutefois, abstenu de donner d’autres détails pour le bon déroulement de l’enquête.

 » L’enquête sur le double attentat suicide de Tunis a été confiée à l’Unité nationale de recherche dans les crimes terroristes, du crime organisé touchant à l’intégrité du territoire national « , a-t-il poursuivi.

Concernant les investigations sur ces deux opérations terroristes, Sliti avait expliqué que l’enquête est en cours pour révéler l’identité des auteurs de l’attaque de l’Avenue de France.

Des représentants du ministère public près le pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme se sont rendus sur les lieux des attaques pour recueillir des informations, jugées nécessaires pour l’enquête.

(Photo : Salma Guizani)

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire