Le trio de négociation appelle les habitants de Zarzis à entrer en grève ouverte à partir du lundi 21 novembre.

La circulation est toujours paralysée dans les deux sens au port commercial de Zarzis et les familles des disparus y sont rassemblées dans des tentes attendant l’arrivée promise du ministre de l’Intérieur. Finalement, hier matin, c’est le porte-parole du ministère de l’Intérieur qui est venu présenter ses condoléances aux parents des victimes et leur annoncer que le ministre ne pourra les rencontrer qu’après le Sommet de la francophonie qui se tiendra samedi et dimanche à Djerba. Une information très mal accueillie par les présents qui ont quitté la salle.

Après le départ du porte-parole du ministère de l’Intérieur, les manifestants se sont de nouveau rassemblés. Ils ont donné la parole au secrétaire général du bureau local de l’Ugtt, le président de l’Association «Le Pêcheur pour le développement» et l’activiste Ali Knis afin de se mettre d’accord sur l’étape suivante à emprunter.

En effet, ce trio n’a pas caché sa déception et a exprimé son courroux appelant les présents à participer en grand nombre, aujourd’hui, 18 novembre, à la marche pacifique vers Djerba.

Il a aussi appelé les habitants de Zarzis à entrer en grève ouverte à partir du lundi 21 novembre.

Charger plus d'articles
Charger plus par Dhaou MAATOUG
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire