Une nouvelle victoire de l’ESS en amical contre Al Qadissia d’Arabie saoudite vient relancer l’équipe, après une longue trêve.

Cerise sur le gâteau, on a assisté à la réouverture du Stade olympique de Sousse, après des réaménagements sur la pelouse et les travées du stade. Les nouvelles de l’Etoile Sportive du Sahel, pendant la parenthèse du Mondial au Qatar, qui a vu l’arrêt du championnat, restent positives et rassurantes quant à l’état d’esprit qui anime le groupe. En effet, une partie amicale s’est récemment déroulée contre les divisionnaires saoudiens d’Al Qadissia qui a vu l’ESS l’emporter (2-1). Même si ce club est classé 10e, il n’en reste pas moins connu pour jouer en Ligue supérieure saoudienne et reste sur 4 victoires, lors de ses 5 dernières confrontations… Ce qui donne un goût supplémentaire à la victoire. Mieux encore, l’ESS reste sur une belle série de victoires et matchs nuls entre rencontres amicales et officielles, avec 15 matchs d’affilée sans défaite. Dont cinq en championnat. Le dernier revers remonte face au dauphin du championnat de l’exercice écoulé, l’USM, match perdu (2-0) en juin dernier. Près de 6 mois que le club n’a pas connu la défaite en attendant les confrontations de fin d’année contre le CSS et l’EST.

Revoilà Chikhaoui !

Sans s’attarder sur les péripéties du match au cours duquel l’équipe visiteuse a ouvert le score, avant une égalisation sur penalty de Yassine Chikhaoui, qui retrouve le terrain et une victoire au final, le coach Mohamed Mkacher a eu recours aux joueurs qu’il titularise généralement en championnat, à quelques éléments près, surtout les joueurs étrangers. A l’exception du gardien de but Ali Jmal qui a suppléé Balbouli, on a retrouvé en défense Kechiche, Naouali ou encore Ben Njima. Après avoir songé à Houssem Ben Ali au départ, un changement de dernière minute a vu la titularisation de Baligh Jemmali en lieu et place de ce dernier. Un trident offensif tunisien composé de I.Msakni, Chikhaoui et Dhaoui, épaulés au milieu par Jacques Mbé, Abid et Ben Hassine. C’est que dans la tête du head coach, il faut garder cette dynamique positive ponctuée par une nouvelle victoire pour affûter ses armes, avant de rencontrer deux cadors de la Poule A. Après une semaine de stage à El Kantaoui (Hammam-Sousse), une reprise des entraînements fin novembre, la cadence va monter progressivement, à l’approche des deux matchs chocs. Les entraînements se poursuivent, il n’y a pas de place au répit.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire