Des faits et des chiffres

 

10%

D’après l’article 24 de la loi de finances 2023, les droits de douane sur les équipements de recharge des véhicules électriques seront réduits à 10% alors que la taxe sur la valeur ajoutée a été ramenée à 7%. Une décision qui vise à encourager l’utilisation des voitures roulant aux énergies alternatives, de promouvoir l’économie verte et d’accélérer le développement du secteur du transport électrique en Tunisie. D’après le ministère de l’Environnement, le déploiement de 50.000 véhicules électriques d’ici 2025, et de 130.000, d’ici 2030, permettrait d’éviter 2,2 millions de tonnes de gaz à effet de serre. Cela est de nature à entraîner une baisse de la consommation de pétrole de 5,9 millions de barils d’ici 2030, soit une réduction des importations de combustibles fossiles de 660 millions de dollars sur la période 2020-2030.

2

En vertu de l’article 28 de la loi de finances 2023, une enveloppe de deux millions de dinars sur les ressources du Fonds National d’Amélioration de l’Habitat sera consacrée à l’octroi de crédits sans intérêts (avec un plafond ne dépassant pas les 20 mille dinars par crédit), pour la construction de citernes de stockage d’eaux pluviales «Majels», durant la période allant du 1er janvier jusqu’au 31 décembre 2023. Le remboursement de ces crédits se fera sur une période maximale de sept ans. Ce crédit a pour objectif de soutenir les efforts de l’Etat visant à lutter contre la pénurie de l’eau en Tunisie et préserver les ressources hydriques face aux changements climatiques.

87%

La loi de finances 2023 prévoit un déficit de près de 7,5 milliards de dinars, étant donné que les dépenses du budget de l’Etat se situeront au niveau de 54 milliards de dinars, alors que les recettes ne dépasseront pas les 46,4 milliards de dinars. D’après la même source, les recettes fiscales (40,5 milliards de dinars) représenteront plus de 87% de l’ensemble de recettes drainées tout au long de l’année 2023. Les recettes non fiscales ne dépasseront pas les 5,5 milliards de dinars. La loi de finances prévoit, aussi, que les ressources de trésorerie s’élèveront, durant l’exercice 2023, à près de 23,5 milliards de dinars ; une enveloppe qui sera mobilisée grâce à des ressources d’emprunt extérieur et intérieur estimées respectivement à 14,8 milliards de dinars et 9,5 milliards de dinars.

Laisser un commentaire